/news/society

Des solutions de rechange au plastique

TVA Nouvelles

Les effets dévastateurs du plastique sur l'environnement sont connus, mais il faut aussi parler de son impact sur la santé humaine. De plus en plus de solutions de rechange sont disponibles.

Il n’y a pas que dans les magasins spécialisés où l’on peut faire des choix plus responsables, c’est le cas pratiquement partout.

TVA Nouvelles s’est rendu dans un magasin à un dollar avec Louise Hénault-Éthier, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki. Pour elle, il faut prioriser le verre, le bois, le métal, le carton.

«Quand tu fais un party, t'as pas besoin de t'acheter des verres à "shooter" en plastique, c'est beaucoup mieux de partager à même la bouteille», lance-t-elle à la blague.

Pour la chercheuse, l'horizon de 2021, proposé par Ottawa, est bien réaliste puisque l'Union européenne se donne le même temps pour bannir le plastique à usage unique.

Selon elle, c’est même une bonne nouvelle. «Ça va forcer l'industrie à renouveler ses façons de faire», insiste-t-elle.

L’annonce du gouvernement fédéral a incité le propriétaire d’un supermarché du Plateau Mont-Royal à accélérer les mesures mises en place dans son commerce.

«C'est une façon de travailler qui est différente parce qu'on sait que ce qui n'est pas emballé, on peut augmenter les pertes jusqu'à 10%. Donc, on en met moins dans le comptoir, le soir, on couvre nos produits pour éviter qu'ils ne s'abîment dans le frigo», de dire Franck Héneault.

Il estime que sur le marché, il en coûte de trois à quatre fois plus cher pour des emballages compostables ou recyclables.