/news/tele

La famille de «Léo» s'agrandit pour sa deuxième saison

Yan Lauzon | Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

La drôle et touchante communauté de Walton est mûre pour des arrivées. La deuxième saison de «Léo», une production du Club illico actuellement en tournage en Montérégie, fera donc place à de nouveaux habitants.

Bien qu'on a encore beaucoup de choses à apprendre sur ceux qui peuplent le village, ces ajouts étaient nécessaires pour Fabien Cloutier. «Il faut que ça bouge autour de Léo et la nouveauté arrive aussi par de nouveaux personnages, confie la vedette principale et coauteur de la série. Je pense qu'une des forces de "Léo 1", c'est qu'on découvrait du monde. Presque à chaque épisode arrivait un nouvel univers...»

N'ayant pas choisi ce qui lui arrive après sa demande en mariage, Léo devra apprendre à vivre avec le fait qu'il a perdu le contrôle sur ce qui l'entoure.

«Léo voulait que ça change à l'an 1. Là, il aimerait que les choses restent comme avant, que ça ne bouge pas trop, mais la vie n'est jamais comme ça. À certains moments, la vie se charge de nous», a expliqué Fabien Cloutier.

Ajouts de taille

Un vent de changement soufflera donc sur la distribution des 12 prochains épisodes de «Léo». Plusieurs acteurs connus viendront apporter leur touche à ce charmant univers, comme Céline Bonnier, Pierre Lebeau et Sandrine Bisson.

Cette dernière prêtera ses traits à la sœur de la propriétaire du salon de coiffure incarnée par Anne Dorval, partie en congrès. Coupes de cheveux et humour grivois animeront l'endroit.

Femme «verbeuse» et «sans filtre», elle en fera voir de toutes les couleurs aux habitants du village. «Je voulais la faire un peu plus sobre, mais arrivée sur le plateau, Fabien [Cloutier] et Jean-François [Chagnon, le réalisateur] ne voulaient pas ça. Ils me voulaient plus explosive», laisse savoir l'actrice.

Belle-maman et beau-papa

Amoureuse et future épouse de Léo, Cindy (jouée par Marie-Laurence Moreau) jouira quant à elle d'une plus importante visibilité durant la deuxième saison.

Elle replongera dans le passé quand son ancienne flamme refera surface et devra s'adapter à la présence de son père et sa mère incarnés par Daniel Gadouas et Micheline Bernard.

Si le premier ne verra pas d'un bon œil sa relation avec Léo, la deuxième prendra plaisir à voir sa fille heureuse. Belle-mère «cool» et «spéciale», elle sera toutefois confrontée à un début d'Alzheimer. «C'est traité d'une façon très intéressante, parce que c'est vrai qu'il y a des choses drôles quand on n'est pas rendue dans la phase finale de l'Alzheimer», détaille Micheline Bernard.

«Cindy va être surprise par sa mère parce que maladie l'affecte d'une façon où elle devient plus lousse. Tout est plus drôle. Les choses qui la dérangeaient sont rendues "funny" pour elle», abonde Marie-Laurence Moreau.

Note à ceux et celles qui souhaitent – ou craignent – entendre à nouveau Jean-Carl Boucher armé de sa cornemuse: ils devront se rabattre sur la plus récente passion du jeune homme, la télé communautaire.

Les prochaines aventures à Walton seront racontées quelque part en 2020. La première saison de «Léo» est disponible sur Club illico.