/sports/homepage

Une première Coupe Stanley pour les Blues

Agence QMI

Une victoire de 4 à 1 face aux Bruins lors du septième match de la finale de la Coupe Stanley a permis aux Blues de St. Louis de mettre la main sur le précieux trophée pour une première fois en 52 ans d’histoire, mercredi soir, à Boston.

Jordan Binnington a été intraitable devant la cage des visiteurs où il a réalisé 32 arrêts. Matt Grzelcyk l’a privé du blanchissage en toute fin de match avec son quatrième but des présentes séries.

Tuukka Rask a connu une soirée plus compliquée devant le filet des Bruins. Le gardien finlandais a cédé deux fois sur les quatre premiers tirs auxquels il a fait face au premier vingt.

Bien qu’ils n’ont décoché que 20 lancers en direction de Rask, les Blues ont été les plus opportunistes mercredi soir sur la glace du TD Garden.

Le Conn-Smythe à O’Reilly

Au terme d’une soirée de deux points, Ryan O’Reilly s’est vu remettre le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile à son équipe au cours des séries éliminatoires. Depuis le début du tournoi printanier, l’attaquant canadien a récolté huit buts et 15 mentions d’aide pour 23 points.

C’est lui d’ailleurs qui a ouvert la marque dans la 17e minute de jeu de la première période de ce septième match en faisant dévier un tir de la pointe de Jay Bouwmeester. Il devenait ainsi le premier joueur depuis Wayne Gretzky à inscrire des buts dans quatre matchs consécutifs en finale de la Coupe Stanley.

Le défenseur Alex Pietrangelo a profité d’un mauvais changement des Bruins pour doubler l’avance des siens trois minutes plus tard, alors qu’il ne restait que huit secondes à faire à l’engagement.

Brayden Schenn et Zach Sanford ont porté le coup de grâce aux Bruins en touchant la cible en deuxième moitié de troisième période.

Jaden Schwartz a également joué un rôle important dans la victoire des Blues en obtenant deux mentions d’aide.