/news/politics

Les Québécois ont besoin du pétrole albertain, selon Jason Kenney

Philippe Orfali | Journal de Montréal

Le nouveau premier ministre albertain Jason Kenney a un message pour le Québec : arrêtez de mettre des bâtons dans les roues de l’exportation du pétrole de l’Alberta.

De passage à la Conférence de Montréal du Forum international des Amériques mercredi matin, le chef conservateur albertain s’en est pris ouvertement à la position anti-pipeline du gouvernement Legault.

« J’espère que vous comprenez la frustration des Albertains face aux politiques qui semblent conçues pour miner notre principale industrie (et) qui limitent notre capacité de l’exporter », a-t-il lancé.

« L’Alberta a apporté 600 milliards de dollars nets en transferts au reste du Canada ces 50 dernières années. La province qui a profité énormément de ça, c’est la province de Québec. »

Selon lui, le Canada et le monde ont besoin des énergies fossiles albertaines et l’opposition du Québec à la construction d’oléoducs est irresponsable. Il juge de plus que l’énergie consommée au Canada devrait provenir du Canada.

Il tend tout de même la main au chef de la Coalition avenir Québec afin de « protéger les champs de compétence des provinces contre l’ingérence du fédéral ». « J’espère renouveler cette relation historique (Alberta-Québec) au cœur de la fédération canadienne », a-t-il dit.

Après son allocution, l’ex-ministre du gouvernement Harper doit se rendre à Québec afin de rencontrer le premier ministre Legault. Là encore, l’opposition du Québec à l’industrie pétrolière et gazière albertaine est au menu des discussions.

Or, M. Kenney risque d’être déçu. La position de François Legault n’a pas changé depuis qu’il a qualifié de « sale » le pétrole de l’Alberta. Il s’est tout au plus un peu plus ouvert à un éventuel gazoduc.

«Il y a un [gazoduc] qui pourrait passer par le Nord, on est prêt à regarder ce projet-là, pour ce qui est d’un oléoduc pour le pétrole, peu importe où il passe, il n’y a pas d’acceptabilité sociale au Québec», a notamment affirmé en avril le premier ministre.

Dans la même catégorie