/regional/estduquebec/basstlaurent

Rimouski: l’inauguration du sous-marin «Onondaga» fête ses 10 ans

Gilles Turmel

 - Agence QMI

Il y a 10 ans aujourd'hui, le sous-marin «Onondaga» ouvrait officiellement ses écoutilles aux visiteurs à Rimouski, au Bas-Saint-Laurent. Mais il aura fallu beaucoup de travail avant d'y arriver.

C'est au début des années 2000 que l'idée a commencé à faire son chemin chez les dirigeants du Site historique maritime de la Pointe-au-Père de transformer un sous-marin récemment décommissionné par la Marine royale canadienne afin d'en faire un musée.

En 2005, l'«Onondaga» était officiellement acquis pour la somme symbolique de 4 $. Trois ans plus tard, l'«Onondaga» arrivait enfin à Rimouski. Et les manœuvres pour le mettre en place auront été marquées par tout plein de mésaventures.

Ça devait se faire en trois jours, il aura finalement fallu trois mois pour y arriver. Il faut dire que ce n'est pas tous les jours que l'on installe un sous-marin de 300 pieds de long sur la terre ferme. Pendant son halage, l'«Onondaga» s’est même renversé deux fois sur le côté, dont une fois devant nos caméras.

Le 12 juin 2009, les premiers visiteurs découvraient enfin l'«Onondaga». Ils seront 92 000 à le faire pendant cette première saison. Dix ans plus tard, ce sont plus de 600 000 personnes qui ont visité le sous-marin-musée.

Trois millions de dollars auront été nécessaires afin de mener à bien ce projet, qui était alors unique au Canada.

«C'était un beau défi, c'était une nouveauté, on se doutait qu'on avait quelque chose de très intéressant pour tout le monde. Oui, je referais pareil, mais d'une façon différente, avec un peu plus de précautions pour le halage. Notre limite, c'est notre imagination, alors c'est ça qui va faire en sorte qu'il faut le garder vivant et attractif», a dit Serge Guay, le directeur du Site historique maritime de la Pointe-au-Père.

L'«Onondaga» fait travailler aujourd'hui une quarantaine de personnes. Il attire encore près de 80 000 visiteurs de partout chaque saison. L'audioguide qui sert à sa visite est offert en français, en anglais, en espagnol et même en mandarin.