/regional/montreal/monteregie

Agrandissement du port de Salaberry-de-Valleyfield

Agence QMI

ARCHIVES/AGENCE QMI

Le port de Salaberry-de-Valleyfield, en Montérégie, sera agrandi au coût de 36 millions $, ont annoncé Québec et Ottawa, vendredi.

Les deux paliers de gouvernement ont indiqué que ce projet touche à l’agrandissement d’un quai et à l’aménagement d’une rampe de transroulage, ce qui permettra à terme d’augmenter de la capacité d’accostage des navires et de permettre au port d’assurer sa croissance.

Selon les gouvernements, le projet va créer plus de 250 emplois directs et indirects, dont une cinquantaine pendant les travaux de construction.

La facture va être séparée en trois parts égales. Ottawa va allonger 12 millions $ à partir du nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures provinciales territoriales - Projets nationaux et régionaux.

Québec va y aller d’une contribution équivalente en pigeant dans le Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime.

Le reste de l’enveloppe proviendra de la Société du Port de Valleyfield.

«Le port de Valleyfield est un pilier logistique pour les industries de la région du sud-ouest de la Montérégie, en plus d’être une porte d’entrée stratégique pour le commerce entre le Québec, l’Ontario et le reste de l’Amérique du Nord», a dit le ministre des Transports du Canada, Marc Garneau.

«En investissant dans ce projet, nous contribuerons à la vitalité économique de la région tout en appuyant le développement des municipalités éloignées et du Grand Nord», a ajouté M. Garneau.

«Les investissements annoncés aujourd’hui contribueront très certainement à rendre le transport maritime plus efficace et plus compétitif», a indiqué la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau.