/news/culture

Baptême réussi pour Petula Clark aux Francos de Montréal

Mélissa Pelletier | Agence QMI

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

C’est devant un public enthousiaste et chaleureux que la légende Petula Clark a réussi sa première prestation au Francos de Montréal, vendredi soir.

Arrivée sous les applaudissements au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, la populaire chanteuse britannique a commencé avec émotion son tour de chant avec «My Love» et «Je me sens bien». Elle a ensuite entonné avec vigueur la pièce «Je reviens de loin», qu’on retrouve sur son album en français «Vu d’ici» sorti en 2018, coréalisé par Antoine Gratton et Louis-Jean Cormier.

Devant le public, Petula Clark, dont la carrière s’est déroulée entre l’anglais et le français, s’est exclamée: «Merci beaucoup. Je suis absolument ravie d’être ici. Les Francos de Montréal, c’est une fête francophone. Mon coeur est français, c’est certain.»

««Je reviens de loin» est une nouvelle pièce. Mais j’ai envie aussi de vous chanter de vieilles chansons», a-t-elle dit avant de se lancer dans l’interprétation de «Que fais-tu là Petula» et «Chariot», reprise de la pièce «I Will Follow».

Des invités de marque

À travers ses succès et ses plus récentes chansons, Petula a tenu à mettre de l’avant quelques collaborations importantes. «Ce soir, c’est différent puisque j’ai des invités. Antoine Gratton, qui est sur scène en ce moment, m’a écrit une chanson.» L’artiste l’a vite rejointe pour chanter la joyeuse «Sourire».

Après «Coeur blessé», «Don’t Sleep in the Subway», «Ceux qu’on aime» et «La Gadoue», écrite par nul autre que Serge Gainsbourg, Petula Clark a invité «Jean-Louis» Cormier sur scène. En riant, Louis-Jean Cormier a indiqué «que ses parents étaient dyslexiques, apparemment. Mais, je suis tellement heureux d’être là!» Avec une belle complicité, les artistes ont chanté la jolie pièce écrite par Cormier, «Le chemin de la gare».

La danse s’est ensuite invitée sur la scène lorsque France D’Amour est venue interpréter l’entraînante «À corps perdu» avec son idole. «Je vis un rêve. Je ne peux pas croire que je chante avec vous ce soir. J’ai essayé d’attraper votre univers, d’écrire une chanson qui vous ressemble.»

Petula Clark s’est mérité une ovation debout pour son interprétation de «La chanson d’Evita» et ensuite «Downtown», que le public a entonné avec elle. Bouquet de fleurs à la main, la grande dame a mis fin au concert avec la touchante pièce «Jamais Adieu». «Goodbye everyone. Bonsoir. Merci!» a-t-elle lancé à la salle qui a continué à applaudir de longues minutes, encore sous son charme.