/news/world

Elle découvre de la farine dans le contenant de la formule pour son bébé

TVA Nouvelles

Une mère de famille de la Floride est encore sous le choc après avoir découvert de la farine dans le contenant de la formule qu’elle donnait à son bébé.

Ashley Frydrych a acheté le 1er juin dernier le lait infantile de la marque Enfamil dans une épicerie Publix de la région de Tampa Bay.

Elle a tenté de nourrir son fils Jack, quatre mois, avec le jour même, mais l’enfant a repoussé le biberon après quelques tétées.

«Je pensais qu’il n’avait plus faim. J’ai retenté de le nourrir dans la nuit, mais il ne prenait toujours pas le biberon», a-t-elle expliqué à WFTS.

Son conjoint a confectionné le biberon du matin et s’est rendu compte que la formule se séparait de l’eau. Il a fini par goûter le liquide et s’est rendu compte qu’il s’agissait en fait de farine.

 

«C’est une formule pour bébé! Pourquoi falsifier un tel produit? (...) Ça aurait pu être pire si quelqu’un avait mis un détergent ou autre chose dans la boîte. J’aurais pu empoisonner mon enfant», s’est inquiétée la mère de famille.

Mme Frydrych a rapidement contacté son épicerie qui a été très réactive par la suite.

«L’incident a été rapporté à la «Food and Drug Administration» pour enquête. La sécurité alimentaire est notre priorité», a fait savoir Publix dans un communiqué.

L’entreprise dit avoir vérifié tous les produits du lot incriminé et que tous contenaient bien de la formule pour bébé.

L’entreprise Mead Johnson Nutrition, qui produit le lait infantile Enfamil, dit qu’elle prend au sérieux les actes de sabotage de ses produits.

«Nous encourageons nos clients à communiquer avec nous. Nos équipes travaillent toujours à l’amélioration de nos produits et à leurs emballages», a fait savoir la compagnie.

«Les parents doivent savoir que nous prenons tous les actes de sabotage de nos produits au sérieux. Nous avons des emballages qui normalement empêchent de tels problèmes (...) Nous disons aux parents d’être attentifs au moindre détail quand ils achètent nos produits (...) Même les petites différences sur une boîte peuvent être significatives.»