/regional/troisrivieres/mauricie

La halte routière de Maskinongé pourrait perdre ses toilettes

Louis Cloutier | TVA Nouvelles 

Capture d'écran TVA Nouvelles

Les automobilistes et les routiers qui utilisent la halte routière de l'autoroute 40 Ouest à Maskinongé, en Montérégie, risquent de perdre bientôt la dernière commodité mise à leur disposition.

Transports Québec envisage de retirer les toilettes chimiques qui viennent d'y être placées pour la belle saison. Dans une communication à TVA Nouvelles, le ministère indique que «la possibilité de retirer ces installations sanitaires de manière permanente est présentement en cours d'analyse».

En revanche, fait valoir le MTQ, les automobilistes pourront se tourner vers des aires de services déjà existantes un peu avant Maskinongé, à Yamachiche, et un peu après, à Berthierville.

L'actuelle halte de Maskinongé ne devrait plus servir que d'espace de stationnement principalement à l'intention des routiers.

Le député de Maskinongé ne voit pas les choses du même œil. Il entend réclamer le maintien d'un minimum de services.

«Pour l'ensemble des 11 000 véhicules qui circulent par jour, je pense que ça prend un minimum, ne serait-ce que d'avoir des toilettes, un service d'eau et des tables de pique-nique. Je pense qu'on peut se permettre ça pour le territoire de Maskinongé», a dit Simon Allaire.

Transports Québec avait démantelé en 2016 le bloc sanitaire jugé désuet situé dans cette halte pour y substituer des toilettes mobiles. Il avait également retiré les tables de pique-nique.

Le ministère confirme par contre son intention d'aller de l'avant avec la construction d'une nouvelle aire de services à la halte du Point-du-Jour, à 50 kilomètres plus à l'ouest, à Lavaltrie. L'ancienne installation qui s'y trouve est condamnée. Là également, le ministère a disposé des toilettes mobiles. Le nouvel aménagement sera réalisé en 2020.

Dans la même catégorie