/finance/homepage

Le marché du cannabis comestible bientôt pris d’assaut

TVA Nouvelles

Pendant qu'à l'Assemblée nationale et à la Chambre des communes on continue de débattre sur les règles entourant le cannabis comestible, l'industrie se prépare à envahir ce lucratif marché.

À LIRE ÉGALEMENT

Cinq choses à savoir sur l'arrivée des produits comestibles du cannabis

Les produits comestibles légaux du cannabis seront disponibles à la mi-décembre au plus tôt

Bientôt, de nouvelles odeurs se mêleront à celle du cacao dans l’usine de Candara, un chocolatier prêt à se lancer dans le cannabis.

«On a vu l'opportunité de pouvoir transformer notre usine existante pour fabriquer des produits comestibles à base de cannabis», note la directrice des opérations de l’usine, Mélissa Thibeault.

Il lui faudra adapter cette usine aux normes strictes de Santé Canada, ce qui représente d’importants investissements.

 «Ce qu'ils exigent, ça représente des centaines de milliers de dollars en dispositifs de sécurité», indique Mme Thibeault.

Dans le secteur de l'alimentation, le cannabis représente une nouvelle occasion d'affaires. Un marché estimé à 2,7 milliards au Canada, dominé par les boissons infusées, les produits comestibles, sans parler des produits topiques.

«C'est très important, l'acceptabilité sociale. C’est beaucoup moins dommageable pour une personne de manger un muffin au pot que d'être vu en train de carrément fumer. C'est là que ces produits prennent de l'ampleur», estime le spécialiste en commerce de détail Philippe R. Bertrand.

À Vaudreuil, l'un des plus importants centres de recherche et de développement sur le cannabis comestible est en construction.

En partenariat avec l'Université McGill, les installations de C3 seront louées à des entreprises québécoises qui veulent développer leurs produits à base de marijuana.

«McGill vient essentiellement créer une faculté de cannabis à l'intérieur du complexe, qu'on vient associer avec les entreprises qui viennent opérer ici et qui veulent créer des produits différenciés», explique le président du Centre mondial d’innovation du cannabis, Jonathan Morrison.

Le cannabis comestible deviendra légal à la mi-octobre, mais les succursales de la Société québécoise du cannabis ne devront leur faire une place qu’en décembre.

Dans la même catégorie