/news/world

Les réseaux sociaux se parent de bleu en soutien aux manifestants soudanais

Agence France-Presse

Sous le mot-clic #BlueForSudan (#BleupourSoudan), des militants et des influenceurs ont lancé sur les réseaux sociaux une campagne devenue virale de soutien aux manifestants soudanais, sur fond de couleur bleue.

L'inquiétude internationale est montée d'un cran ces derniers jours après la dispersion le 3 juin dans le sang d'un sit-in pacifique de manifestants à Khartoum, centre d'une contestation sans précédent depuis fin 2018. Une centaine de ces protestataires, qui campaient depuis près d'un mois devant le QG de l'armée, auraient été tuées selon les protestataires, 61 selon les autorités.

De manière inhabituelle pour une lointaine crise africaine, une vague d'émotion a envahi les réseaux sociaux du monde entier où des dizaines de millions d'internautes ont clamé leur rejet de la répression militaire.

Selon des militants présents sur les réseaux, cette réaction en chaîne a débuté par un hommage à l'un des manifestants tombés le 3 juin à Khartoum, Mohamed Mattar, dont le bleu était la couleur préférée.

Cela «a commencé en hommage à lui, puis c'est devenu le symbole de tous nos martyrs et de leur rêve pour un meilleur Soudan», a écrit sur Twitter un internaute se présentant sous le pseudo de «Saad le Lion» (@Saad_Alasad).

De Twitter à Instagram, de nombreux utilisateurs ont remplacé leur photo de profil par une pastille bleue, dont plusieurs célébrités.

Parmi les plus notables, Sheikha Al-Mayassa Al-Thani, la sœur de l'émir du Qatar, qui dirige l'ensemble des musées de l'émirat et figure parmi les personnalités très influentes du monde de l'art .

«Dressez-vous pour l'humanité, dressez-vous pour le Soudan — montrez votre solidarité en colorant de bleu votre profil!», a-t-elle écrit sur ses comptes officiels, sur Twitter (@almayassahamad) et Instagram.

Le mannequin britannique Naomi Campbell, qui compte plus de sept millions d'abonnés, a relayé sur Instagram la publication de Sheikha Al-Mayssa et pastillé de bleu son compte.

 

La chanteuse et compositrice américaine Demi Lovato — suivie par près de 73 millions de fans souvent très jeunes — a elle aussi changé sa photo de profil sur son compte Instagram (@ddlovato).

Très engagé sur le Darfour et le Soudan, l'acteur américain George Clooney, a lui aussi récemment exhorté la communauté internationale à traquer l'argent sale provenant du Soudan dans l'espoir que les militaires au pouvoir changent de posture face aux manifestations.

Dans un éditorial cosigné avec le militant des droits humains John Prendergast, l'acteur a accusé les milices Janjawid d'être impliquées à la fois dans les atrocités au Darfour soudanais — plus de 300 000 morts depuis 2003 — et dans la répression des manifestations la semaine dernière.

Les généraux «qui ont pillé le pays en toute impunité pendant trente ans» craignent de perdre au change en cas d'accord de gouvernance avec les civils, ont dénoncé les deux Américains appelant la communauté internationale à «geler et saisir certains de ces actifs» pour faire pression sur les militaires.

Dans la même catégorie