/regional/montreal/montreal

Ville amie des monarques: Montréal récompensée

Agence QMI

GEN-PAPILLON-MIGRATION

K. VENDETTE/PHOTO COURTOISIE/INSECTARIUM DE MONTRÉAL

Montréal est la première ville canadienne à obtenir la mention OR en tant que «Ville amie des monarques».

Cette mention OR fait suite à l’engagement de la Ville pris en 2017 de restaurer et de protéger les habitats des monarques dans son corridor de migration à la suite d’une initiative lancée par la Fédération nationale pour la faune aux États-Unis.

Chez nous, l’initiative a été baptisée «Engagement des maires pour la sauvegarde des monarques – Ville amie des monarques». Celle-ci est portée par la Fondation David Suzuki et Espace pour la vie.

Pour être certifiée «Ville amie des monarques», une ville doit mettre de l’avant trois à 24 mesures, ceci afin de recevoir une certification bronze (huit mesures), argent (15 mesures) et or (24 mesures).

«Le papillon monarque est une espèce menacée, sa population ayant chuté de 90 % au cours des deux dernières décennies», a dit Charles-Mathieu Brunelle, directeur d’Espace pour la vie.

«Nous pouvons cependant jouer un rôle important pour renverser cette tendance. Et, à l’instar de la Ville de Montréal et des quelque 50 municipalités qui se sont déjà engagées à mettre en place plusieurs mesures, les citoyens du Québec sont aussi invités à collaborer», a-t-il ajouté.

«De par leur action, [les municipalités] peuvent créer des aménagements et des plantations propices aux monarques et aux autres pollinisateurs», a indiqué de son côté Julie Roy, responsable de l’engagement citoyen au Québec pour la Fondation David Suzuki.

«Leur pouvoir sur le terrain est indéniable! Nous saluons tout particulièrement la Ville de Montréal, qui a fait preuve de grand leadership pour protéger l’espèce et qui servira sans aucun doute d’inspiration aux municipalités partout au Québec et ailleurs au pays», a-t-elle ajouté.