/regional/montreal/monteregie

Opération nettoyage d'un des plus gros dépotoirs illégaux au Québec

TVA Nouvelles

500 tonnes de déchets seront retirées du sol d’un terrain privé de La Présentation en Montérégie, l'un des plus importants dépotoirs illégaux au Québec, le tout, grâce à l’aide de fonds publics, de l'organisme PurNat et de bénévoles dévoués à la cause environnementale.

La propriété, détenue par un avocat du secteur, recèle divers déchets : des plastiques, des métaux, du bois, un camion de l'armée, trois bateaux, une soixantaine de carcasses de véhicules... Pourquoi le propriétaire de l’endroit a-t-il accumulé autant de détritus? Impossible de le savoir pour l’instant.

Une chose est sûre, la municipalité a réussi à obtenir une ordonnance de la cour lui permettant d’avoir accès au terrain dans le but de tout nettoyer.

Une armée de bénévoles était sur place ce samedi pour nettoyer de fond en comble le terrain.

«Au fur et à mesure qu'on creuse, on trouve des trésors, mais des trésors contaminés, on s'entend là-dessus», raconte Sylvain Murphy, bénévole.

«C’est le plus gros qu’on a fait à date au Québec», explique Marcel Poiré, président de PurNat, entreprise spécialisée dans le nettoyage de dépotoirs illégaux au Canada.

Quant aux déchets, ceux qui pourront être recyclés ou récupérés le seront, tandis que le reste prendra la direction d'un site d'enfouissement, légal, cette fois.

Coûteux nettoyage

La municipalité investira entre 60 000 et 75 000$ afin de nettoyer l’endroit.

«On a un contrat avec la fille du propriétaire, puis ça va nous revenir. Si elle ne paye pas, ça va être mis sur le compte de taxes, puis après trois ans la municipalité a le pouvoir de récupérer le terrain. Ici c’est une ferme de 40 arpents, on sait que les fermes à La Présentation ont une bonne valeur. La municipalité va bien s’en tirer», a expliqué le maire, Claude Roger.

Il y aurait environ 5000 dépotoirs illégaux au Québec dont la superficie totale serait équivalente au territoire de la Belgique.  

-D’après les informations d’Yves Poirier