/news/currentevents

Un écrasement d’avion fait un mort

Arnaud Koenig-Soutière

Un avion biplace s’est écrasé presque immédiatement après avoir décollé de l’aéroport de Saint-Jean-Port-Joli, dimanche soir, tuant un passager de 22 ans.

Les services d’urgence ont été mis au fait de l’incident à 18 h 25. L’avion, un Pitts Special S2E, s’est écrasé à l’intersection d’une bretelle de sortie de l’autoroute 20 et de la rue Giasson, qui jouxte la piste de décollage de l’aéroport.

«L’avion s’est abimé au sol lors du décollage, rapporte le porte-parole de la Sûreté du Québec, Stéphane Tremblay. L’appareil décollait vers l’ouest. Il a fait un virage à gauche et s’est immédiatement écrasé.»

Deux hommes âgés dans la vingtaine étaient à bord de l’aéronef biplace. Le pilote de 29 ans a subi de graves blessures, mais on ne craint pas pour sa vie. Le décès de son passager de 22 ans a cependant été constaté en soirée.

Des conditions «superbes»

«Quand un accident vient d’arriver, il faut vraiment être factuel, prévient l’expert en aviation civile Jean Lapointe. Toutes les causes sont possibles et on doit les éliminer une à la fois.»

Il est toutefois peu probable que la météo ait pu jouer un mauvais tour au pilote, estime M. Lapointe, qui a lui-même pris le ciel à quatre reprises hier.

«Les conditions de vol étaient superbes à la grandeur de la province, témoigne-t-il. Ça veut dire qu’il y a fort probablement eu un problème mécanique ou une erreur de pilotage. Je ne pense pas que l’environnement puisse avoir été un facteur déterminant.»

Des experts en reconstitution ainsi que des enquêteurs de la Sûreté du Québec des unités des crimes majeurs et de l’identité judiciaire ont été dépêchés sur place pour mener enquête. Le Bureau de la sécurité des transports a été avisé et devrait envoyer une équipe à Saint-Jean-Port-Joli aujourd’hui pour éclaircir les causes de l’écrasement.