/regional/troisrivieres/mauricie

Plus de 612 millions $ pour rénover la centrale de Rapide-Blanc

Emmanuel Martinez

 - Agence QMI

Hydro-Québec dépensera plus de 612 millions $ pour remplacer ses systèmes de production d’électricité de sa centrale hydro-électrique Rapide-Blanc en Mauricie.

Les six groupes turbine-alternateur seront remplacés, tandis que des systèmes électriques et mécaniques, des vannes de prises d’eau et le bâtiment seront rénovés.

«Avec ces travaux, la centrale continuera de répondre aux besoins énergétiques du Québec pour les 50 prochaines années et d’être rentable, puisque le coût de production s’établira à moins de 4 ¢ le kWh en 2027. Voilà justement l’un des nombreux avantages de l’hydroélectricité : une production énergétique fiable, constante et surtout, à long terme», a affirmé David Murray, chef de l’exploitation et président d’Hydro-Québec Production, par communiqué, lundi.

Des travaux de planification ont déjà commencé avant le début du projet prévu l’an prochain.

«Il s’agit d’un investissement majeur pour notre région. Une centaine de travailleurs supplémentaires seront mobilisés pendant les travaux. La présence de ces travailleurs en région entraînera des retombées économiques importantes, notamment en matière d’hébergement, de restauration et en achat de biens et services», a précisé Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie.

Mise en service en 1934, cette centrale, située sur le Saint-Maurice, est alimentée par le réservoir Blanc. Elle génère 204 MW d’électricité.

Dans la même catégorie