/regional/sherbrooke/estrie

«Rue Tchernobyl»: la rue Saint-Jacques une des pires en Estrie

Jasmin Dumas | TVA Nouvelles

CAA-Québec a dévoilé lundi son palmarès des pires routes au Québec. En Estrie, c'est sans surprise qu'on retrouve la route 257 parmi les pires, elle a souvent fait l'objet de reportages à TVA Nouvelles. Les quatre autres routes qui laissent le plus à désirer dans la région sont sur le territoire de la Ville de Sherbrooke.

Sur la rue Saint-Jacques, dans le secteur de Saint-Élie, les résidents ne sont pas surpris de voir le nom de leur rue dans le palmarès.

«On l'appelle la rue Tchernobyl ici», illustre une dame. «Elle fait dur et je n'ai jamais vu de travaux ici», ajoute une autre.

La Ville de Sherbrooke est bien consciente de la situation et promet d'agir rapidement. «On va complètement refaire la rue Saint-Jacques en 2020 ou 2021», assure la directrice des infrastructures urbaines, Caroline Gravel.

Les travaux de réfection du chemin Édouard-Roy, qui lui aussi ressort dans le palmarès des pires routes, sont déjà débutés. La rue Thibault est également ciblée par CAA-Québec, sa reconstruction est prévue cette année.

Pour ce qui est de l'autre route dans le top 5 estrien, le chemin Notre-Dame-des-Mères, sa réparation n'est pas dans les plans de la Ville de Sherbrooke, mais une évaluation se fera à l'automne.

Dans la même catégorie