/finance/homepage

Radio-Canada forcée de louer ses anciens locaux

Pierre-Olivier Zappa | Bureau d'enquête

La construction n’est pas encore terminée qu’il manque déjà d’espace dans la nouvelle Maison de Radio-Canada. Si bien que la société d’État est forcée de louer des locaux dans son ancienne tour, vendue il y a deux ans au promoteur immobilier Groupe Mach.

Notre Bureau d’enquête a appris que le diffuseur public a signé, ce lundi, un bail d’un maximum de 5 ans avec le nouveau propriétaire de la tour brune. Radio-Canada louera plusieurs espaces, au sous-sol notamment, pour entreposer des archives.

La nouvelle construction ne semble pas avoir été conçue pour accueillir tous les équipements techniques nécessaires. Par conséquent, la société d’État devra continuer d’utiliser son centre d’appareillage technique dans l’ancien bâtiment.

Les garages de la nouvelle Maison de Radio-Canada devront être utilisés afin de stocker de l’équipement. Cela contraint le diffuseur à louer des emplacements dans ses anciens locaux pour stationner les véhicules de production et de transmission.

Des coûts supplémentaires?

Combien le diffuseur public dépensera-t-il pour utiliser ses anciens locaux? Impossible de le savoir. Les «coûts sont de nature confidentielle», a indiqué par courriel Marc Pichette, directeur des relations publiques de Radio-Canada. L’entente signée lundi «permettra de bien gérer notre transition entre les deux édifices», a-t-il ajouté.

La planification du déménagement a déjà coûté 12,4 millions $ d’argent public, selon des documents budgétaires consultés par notre Bureau d’enquête. Radio-Canada a aussi dépensé 144 millions $ pour aménager son nouveau quartier général, en plus de payer un loyer annuel de 21 millions $.

Voilà que le manque d’espace du nouveau bâtiment pourrait bien faire gonfler la facture. Or, la société d’État refuse encore d’être transparente sur ces nouvelles dépenses de fonds publics.

Dans la même catégorie