/finance/homepage

Le projet de cryptomonnaie de Facebook pourrait faire mal aux banques

Pierre Couture | Journal de Québec

Avec le lancement de sa propre monnaie virtuelle Libra l’an prochain, Facebook pourrait faire très mal aux banques, estiment des experts du monde de la finance.

«Disons que ça fait trembler le système financier. C’est un projet de grande ampleur», a indiqué mardi au Journal Louis Roy, associé de Raymond Chabot Grant Thornton et président de Catallaxy (filiale qui se consacre aux actifs numériques).

La monnaie virtuelle de Facebook pourra être échangée (sans frais au départ) entre ses 2,4 milliards d’utilisateurs dans le monde sans l’intervention d’institutions financières.

Selon M. Roy, la monnaie de Facebook qui sera introduite d’ici un an sera là pour de bon et ne pourra qu’« évoluer » au fil du temps.

En ce sens, l’associé de Raymond Chabot Grant Thornton ne serait pas surpris de voir renaître éventuellement un projet de monnaie universelle.

«Il s’agit probablement de l’une des plus grandes révolutions monétaires qui se préparent. Libra va progressivement disqualifier les banques et changer les rôles», a pour sa part souligné le professeur d’économie à l’Université catholique de Louvain en Belgique et fiscaliste, Bruno Colmant, au journal français Le Point.

Pas étonnant que l’on retrouve parmi les partenaires de Facebook pour son projet Libra des sociétés financières comme Visa, MasterCard et PayPal, notamment.

La réglementation s’en vient

Lors de la prochaine rencontre des pays du G20 en France en juillet, le sujet de réglementer les monnaies virtuelles sera d’ailleurs à l’ordre du jour.

Le Japon, qui a décidé de reconnaître et de réglementer les monnaies virtuelles comme le bitcoin, pilotera le dossier.

D’après M. Roy, les monnaies virtuelles devraient bientôt être réglementées par les États afin de s’assurer d’un certain filet de sécurité pour les consommateurs.

«Cela est nécessaire pour permettre un encadrement. Sinon sans réglementation et lois, ça va être le chaos», croit l’expert.

 

Dans la même catégorie