/news/society

Le tiers des chambres sont climatisées dans les CHSLD

Héloïse Archambault | Journal de Montréal

Robert Tremblay, qui réside au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, à Montréal, a la chance d’avoir un climatiseur dans sa chambre. Bien qu’il doit payer 30 $ par année, cet appareil lui sauve la vie en période de canicule, dit l’homme de 59 ans.

PHOTO HÉLOÏSE ARCHAMBAULT

Robert Tremblay, qui réside au CHSLD Notre-Dame-de-la-Merci, à Montréal, a la chance d’avoir un climatiseur dans sa chambre. Bien qu’il doit payer 30 $ par année, cet appareil lui sauve la vie en période de canicule, dit l’homme de 59 ans.

À peine le tiers des résidents en CHSLD au Québec ont accès à la climatisation dans leur chambre, alors que les périodes de canicule sont à nos portes.

«Avec toutes les canicules, si je n’avais pas eu ça l’été passé, je serais mort!» réagit Robert Tremblay, qui vit au centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Notre-Dame-de-la-Merci, à Montréal.

«Mais il n’y a presque pas de climatiseurs d’installés. On est rendus le 19 juin, je trouve ça dégueulasse», ajoute l’homme qui a dû payer 30 $ pour l’installation d’un tel appareil dans sa fenêtre, il y a deux semaines.

Au total, seulement 32 % des chambres de CHSLD publics au Québec sont climatisées, montrent des données compilées au 1er mai par l’Association québécoise des retraités des secteurs publics et parapublics du Québec (AQRP). De ce nombre, 7 % des résidents doivent payer pour avoir un climatiseur mural.

«Bien sûr qu’on ne peut pas dire qu’on est satisfait, réagit Rose-Mary Thonney, présidente de l’AQRP. On veut que le gouvernement soit sensibilisé et face les démarches nécessaires pour augmenter la climatisation des chambres.»

Moins de 10 %

Obtenues grâce à la Loi d’accès à l’information, les données recueillies auprès de 230 résidences révèlent que certaines régions ont moins de 10 % de chambres climatisées.

Avec les canicules à venir, cet été, le faible taux de climatisation exigera davantage de précautions.

«Les aînés sont plus à risque, compte tenu des maladies chroniques. [...] Dans les épisodes de chaleur extrême, il faut avoir le plus de mesures possible pour prévoir les coups de chaleur», dit le Dr André Tourigny, codirecteur de l’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés à l’Université Laval.

Au moins une pièce

Souvent, la vétusté des vieux bâtiments fait en sorte que la climatisation coûterait beaucoup trop cher à installer.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, 94 % des CHSLD sont munis d’au moins une pièce commune climatisée où les gens peuvent se rafraîchir durant la journée.

Malgré tout, l’AQPP s’encourage de voir que le taux de chambres climatisées a fait un bond important depuis 2013, alors qu’il était de seulement 8 %.

«Il faut poursuivre dans ce sens-là, dit Mme Thonney. On sait que les périodes de canicule ne vont pas aller en diminuant.»

TAUX DE CHAMBRES CLIMATISÉES DANS LES CHSLD

Chaudière-Appalaches | 5 %

Gaspésie | 8 %

Montérégie-Est | 10 %

Laurentides | 13 %

Montérégie-Centre  31 %

CISSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal | 46 %

CIUSSS Nord-de-l’Île-de-Montréal | 52 %

Mauricie | 61 %

Saguenay–Lac-Saint-Jean | 69 %

Source : documents obtenus par la loi d’accès à l’information par l’AQRP auprès des cisss en date du 1er mai dernier

Dans la même catégorie