/news/world

«Si nous continuons à ce rythme, le Groenland va fondre»

Agence France-Presse

À elles seules, les glaces du Groenland contiennent l'équivalent de sept mètres de montée des océans.

Une nouvelle analyse publiée mercredi avec des données de la NASA n'exclut pas qu'elles fondent entièrement dans le prochain millénaire sous l'effet du réchauffement climatique.

À LIRE ÉGALEMENT

Une nouvelle saison en enfer au Groenland

«Nous prédisons que le Groenland deviendra très probablement sans glace d'ici la fin du millénaire, à moins d'une réduction importante des émissions de gaz à effet de serre», écrit l'équipe menée par des chercheurs de l'université d'Alaska à Fairbanks dans l'étude, publiée par la revue Science Advances.

Leur modèle s'ajoute aux nombreux autres qui montrent que les glaciers du Groenland fondent à vitesse grand V depuis les années 2000, et que le processus s'aggrave.

Pour cette étude, les scientifiques ont exploité des mesures réalisées par avion par la Nasa (opération IceBridge) sur l'épaisseur de la calotte glaciaire, et reconstitué la vitesse des glaciers, ces fleuves de glace qui se déplacent à plus ou moins grande vitesse et se déversent dans l'océan.

Ils produisent des estimations selon des scénarios de réchauffement plus ou moins dramatiques.

À lui seul, estiment les chercheurs, le Groenland pourrait contribuer à une montée des eaux mondiales de 5 à 33 cm d'ici 2100.

Et dans les 1000 prochaines années, dans le pire des scénarios, l'intervalle le plus probable serait de 5,23 à 7,28 mètres.

«Si nous continuons à ce rythme, le Groenland va fondre», résume Andy Aschwanden, professeur à l'institut de géophysique de l'université d'Alaska.

Dans la même catégorie