/regional/troisrivieres/mauricie

Difficile de recruter des sauveteurs dans les piscines

Amélie Marcoux | TVA Nouvelles

La pénurie de main-d'œuvre frappe aussi les piscines: le recrutement de sauveteurs pour cet été est difficile pour certaines piscines publiques de la Mauricie.

À Shawinigan, à quelques jours de l'ouverture des piscines municipales, la Ville n'a pas réussi à compléter ses équipes de sauveteurs.

La municipalité doit donc revoir à la baisse les heures d'ouverture de ses piscines. Faute de sauveteurs, seulement une des quatre piscines municipales de Shawinigan sera ouverte sept jours sur sept. C'est la première fois qu’une telle situation survient.

Il n'y aura pas non plus de sauveteur à la plage du parc des Piles. Le porte-parole de la Ville de Shawinigan, François St-Onge, souligne qu’«on est toujours en recrutement!».

Les candidatures, même plus tard dans l'été, dans des cas de déménagement par exemple, seront acceptées.

Problème généralisé

Le manque de sauveteurs est généralisé. À l'Aquaparc H2O à Trois-Rivières, on a réussi à trouver tous les sauveteurs dont on avait besoin pour assurer l'horaire habituel, mais la pénurie de main-d'œuvre se fait tout de même sentir.

«Idéalement, ça aurait pris quatre sauveteurs de plus», souligne la gérante Sophie Bellemare, qui va devoir faire travailler certains sauveteurs plus que ce qu'ils souhaitaient.

«Ça fait quand même quelques années qu'on voit le problème, qu'on essaie de trouver des solutions, mais cette année c'est quand même la pire!», note-t-elle.

Plusieurs offres

Les sauveteurs sentent bien qu'ils sont en demande. Certains ont même reçu plusieurs offres d'emploi.

À Trois-Rivières, tous les postes de sauveteurs sont comblés. Selon la Société de sauvetage, il y a assez de sauveteurs formés.

«Il y a le même nombre de gens formés cette année comparativement à l'année dernière, même avec une légère augmentation», affirme le directeur général, Raynald Hawkins.

Le problème viendrait plutôt de la disponibilité des sauveteurs : des jeunes finissent souvent l'école tôt et se trouvent rapidement un emploi ailleurs, surtout dans un contexte où on s'arrache les travailleurs partout.

Dans la même catégorie