/finance/homepage

Fuite chez Desjardins: un risque énorme, selon un spécialiste

TVA Nouvelles

La fuite des données personnelles de 2,9 millions de membres du Mouvement Desjardins représente un risque énorme, selon un spécialiste en sécurité informatique.

À LIRE ÉGALEMENT

Les renseignements personnels de 2,9 millions de membres Desjardins divulgués

«Un incident majeur», selon l’Autorité des marchés financiers

Patrick Mathieu, cofondateur du Hackfest, croit qu’il s’agit du cas le plus important dans la province, mais possiblement même au pays. «Ça va créer un précédent», a-t-il dit en entrevue avec Paul Larocque à 100% Nouvelles.

Les autorités n’ont pas encore divulgué ce qui était advenu des renseignements personnels des membres de Desjardins ce qui laisse place à de nombreuses hypothèses.

«C’est un énorme risque pour le vol d’identité parce que les informations qui ont été soumises, c’est le genre d’information qui peut être utilisé pour créer des fausses identités», ajoute M. Mathieu.

Les malfaiteurs pourraient faire des demandes pour des cartes de crédit, de marge de crédit ou d’hypothèque. «Si quelqu’un se fait faire ça, sa cote de crédit va disparaitre et ensuite c’est un enfer se sortir de ça», précise le spécialiste.

Comment se protéger?

Desjardins a fait savoir qu’il allait offrir une protection pour 12 mois sous forme d’un service de surveillance du dossier de crédit et d’assurance en cas de vol d’identité.

«Ils veulent offrir une protection, sauf qu’il y au une petite étoile qu’il ne faut pas les poursuivre ensuite, qu’on ne participera pas à un recours collectif, ils essaient de se protéger», explique-t-il.

«Le risque est énorme parce que le vol d’identité, il peut être dans un an, dans deux ans, votre nom, votre prénom, votre numéro d’assurance sociale ne changeront pas d’ici là», assure le spécialiste.

Les membres devront évidemment surveiller leurs comptes pour s’assurer qu’aucune transaction ne sort de l’ordinaire. Mais différents produits existent sur le marché pour se protéger.

«Ce qui est dommage, c’est que ça va engendrer des frais, il faut se prendre une assurance contre le vol d’identité auprès d’une banque ou d’une compagnie d’assurance», affirme M. Mathieu.

Dans la même catégorie