/regional/montreal/montreal

La voie en alternance «non sécuritaire», dit la STM

Geneviève Paradis | TVANouvelles.ca 

La circulation en alternance nouvellement instaurée sur le chemin Camillien-Houde donne lieu à des situations problématiques «non sécuritaires pour la clientèle et les chauffeurs de la STM».

TVANouvelles.ca a en effet constaté mercredi en tournage plusieurs incidents lors desquels les automobilistes ne respectaient pas la lumière rouge sur la voie en alternance.

À LIRE ÉGALEMENT:

Confusion pour les automobilistes sur Camillien-Houde

Certains passaient de façon délibérée alors que d’autres affirmaient tout simplement ne pas avoir vu le feu de circulation.

Le risque : une collision frontale sur le chemin qui devient un sens unique le temps d’une lumière.

 

Dans un courriel envoyé à TVANouvelles.ca, Amélie Régis, conseillère en affaires publiques à la Société de transport de Montréal (STM) a expliqué que les deux lignes d’autobus qui passent sur Camillien-Houde, la 11 et la 711, ont dû être déroutées momentanément mercredi après notre passage en raison du manque de sécurité.

«La nouvelle configuration des voies sur le chemin Camillien-Houde donne lieu à des situations problématiques que nous jugeons non sécuritaires pour la clientèle et nos chauffeurs», a indiqué Mme Régis.

La circulation des autobus a repris une fois que des policiers affectés à la circulation se sont rendus sur place pour assurer la sécurité.

La STM est en lien avec la Ville de Montréal afin trouver des solutions viables.

À la Ville de Montréal, le porte-parole Philippe Sabourin a expliqué que des cadets avaient été mis en place au cours de la semaine dernière pour bien implanter les nouveaux feux de circulation.

«Nous avons les mêmes préoccupations que la STM quant à la sécurité», a-t-il expliqué brièvement.

Dans un courriel transmis plus tard, la Ville de Montréal a indiqué que des signaleurs seraient présents dès jeudi matin sur la voie Camillien-Houde de 6h30 jusqu'à minuit trente. «Leur présence sera requise jusqu'à ce que la circulation devienne fluide», soutient une autre porte-parole, Linda Boutin.

L'administration municipale a toutefois indiqué qu'elle considérait l'aménagement de cette route «sécuritaire pour l'ensemble des usagers». «Nous continuerons à suivre attentivement la situation et ajusterons nos aménagements au besoin», a conclu Mme Boutin.

Dans la même catégorie