/regional/montreal/montreal

Une prestation des Petits Chanteurs pour leur survie

Geneviève Paradis | TVA Nouvelles 

Les Petits Chanteurs du Mont-Royal ont fait entendre leur voix jeudi pour s’opposer à une décision de la Commission scolaire de Montréal qui souhaite ramener ces étudiants du niveau secondaire dans son giron.

Cette décision est lourde de conséquences pour des jeunes de tous horizons. La CSDM déplacera ces élèves du Collège Notre-Dame, un établissement privé, à l’Académie Roberval, une école publique située à une dizaine de kilomètres de là.

Le lieu de pratique des Petits Chanteurs est pourtant situé tout près du Collège Notre-Dame.

«Ça va impliquer plusieurs heures de voyagement de plus aux enfants. On parle d’environ deux heures de plus qu’actuellement, a dit la mère d’un élève. C’est inimaginable qu’on puisse ajouter ce fardeau aux enfants.»

L'ancien directeur musical de Céline Dion, Mégo, était sur place en soutien aux Petits chanteurs.

C'est à travers le choeur qu'il a eu la piqure de la musique alors qu'il était enfant. «C'est une institution aussi grande que Céline Dion, que le Cirque du Soleil», a-t-il déclaré à TVANouvelles.ca

Pour le député libéral de Mont-Royal-Outremont et chef de l’opposition officielle Pierre Arcand, la décision de la CSDM de déménager les jeunes du secondaire est idéologique et ne s’explique pas par l’argent, puisque le budget est alloué.

Une pétition en ligne a amassé près de 17 000 signatures en soutien aux jeunes. 

Un sondage réalisé auprès des parents des Petits Chanteurs du primaire indique que plus de 90 % des parents retireront leurs enfants du programme de formation musicale en raison de cette décision de la CSDM.

À moins d’une décision rapide du gouvernement et du ministre de l’Éducation, ce changement sera effectif dès l’année scolaire 2020-2021.