/news/politics

Le chef de cabinet de Doug Ford démissionne sur fond de controverse

Agence QMI

Au lendemain du remaniement ministériel qui a vu son conseil des ministres prendre du poids en pleine période d’austérité, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a perdu son chef de cabinet vendredi.

Le chef conservateur, dont le gouvernement est en chute libre dans les sondages un an à peine après son élection, a accepté la démission de Dean French.

Selon Global News, ce départ de M. French survient moins d’un jour après qu'il eut procédé à des nominations controversées, notamment de deux personnes ayant des liens personnels avec lui.

Dead French a nommé un ami de son fils à un poste de conseiller à New York. L’homme de 26 ans devait gagner un salaire de 164 000 $ par année, mais le bureau du premier ministre a annulé toutes les nominations controversées, vendredi matin.

French serait aussi lié à une autre personne qu'il a nommée, soit Taylor Shields, un cousin de sa femme. French le destinait à un poste à Londres, en Angleterre, selon Global News, mais dans ce cas-là encore la nomination a été résiliée.

«Plus tôt cet après-midi, le premier ministre Ford a accepté la démission de son chef de cabinet, Dean French», a annoncé le bureau du premier ministre Ford, par communiqué.

«M. French a informé le premier ministre qu'il reviendrait dans le secteur privé après une première année de gouvernement réussie, comme il l'avait toujours prévu», a-t-on ajouté.

«Je remercie personnellement Dean pour son travail acharné, son leadership et son amitié. Il laisse notre gouvernement dans une position très forte, lui permettant de tirer parti de nos succès et de continuer à mettre en œuvre nos priorités pour la population de l'Ontario», a indiqué Doug Ford.

C’est le chef de cabinet adjoint Jamie Wallace qui remplace Dean French par intérim.

Dans la même catégorie