/sports/homepage

P.K. Subban échangé aux Devils du New Jersey

Jonathan Bernier

 - Agence QMI

Les rumeurs devenant de plus en plus intenses à mesure que la date du repêchage approchait, c’était devenu un secret de Polichinelle que P.K. Subban changerait d’adresse avant la fin de la semaine. Ne restait plus qu’à savoir où.

L’ancien choix de deuxième tour du Canadien a finalement pris le chemin de Newark, où il poursuivra sa carrière avec les Devils. En retour, les Predators ont fait l’acquisition des défenseurs Steve Santini et Jeremy Davies, de même que des choix de deuxième tour de 2019 (qu’ils ont échangé aux Flyers contre les sélections 45 et 65) et 2020.

Santini est un athlète de 24 ans ayant fait la navette entre la ligue américaine et la LNH au cours des trois dernières saisons. Quant à Davies, un Québécois de 21 ans de Sainte-Anne-de-Bellevue, il a récolté 36 points en 37 matchs à sa dernière saison avec l’Université Northeastern.

Avec une empreinte de 9 M$ sur la masse salariale pour encore trois saisons, le contrat de Subban devenait lourd à soutenir pour David Poile et les Predators.

«J’ai parlé à d’autres équipes. Chaque fois, il était question de rétention de salaire. La proposition des Devils était celle qui nous permettait de créer le plus d’espace sous le plafond salarial», a raconté Poile.

Encore un bon quatuor

À la fin de la prochaine campagne, le contrat de Roman Josi viendra à échéance. Le capitaine des Predators exigera un salaire beaucoup plus élevé que les 4 M$ qu’il touche annuellement depuis la campagne 2013-2014.

De plus, le directeur général des Predators pourra attaquer le marché des joueurs autonomes avec une plus grande souplesse dans son portefeuille. On le dit intéressé par Matt Duchene.

Lors de son point de presse, le directeur général des Predators a vanté la contribution de Subban sur la glace et hors de la patinoire. Bien qu’il se sentait coincé sous le plafond, il a assuré qu’il aurait pris une décision différente si Dante Fabbro, arrivé en fin de saison, ne lui avait pas prouvé qu’il était prêt pour la LNH.

«Je n’aurais pas fait cette transaction s’il n’avait pas joué aussi bien qu’il l’a fait, a-t-il soutenu. Il m’a convaincu qu’avec (Roman) Josi, (Matthias) Ekholm, (Ryan) Ellis et un jeune joueur talentueux comme lui, nous aurions encore une bonne brigade défensive.»

Des Devils électrisants

Ralenti par une blessure au haut du corps, Subban a connu sa saison la moins productive, l’hiver dernier. En 63 rencontres, il a récolté 31 points, dont neuf buts. Cette baisse de productivité n’inquiète en rien son nouveau directeur général.

«Nous espérons qu’il redeviendra un finaliste pour le Norris. Mais ce n’est pas comme s’il avait eu une chute drastique, a indiqué Ray Shero. Il n’y a pas longtemps, les Preds étaient en finale de la Coupe Stanley et Subban était une pièce maîtresse de cette équipe.»

Si les Predators souhaitaient libérer de l’espace sous le plafond salarial, les Devils, de leur côté, n’ont pas vu dans le contrat du défenseur un poids démesuré.

«P.K. n’a pas 36 ans, il vient tout juste de fêter ses 30 ans. Il joue encore de 22 à 23 minutes par rencontre. Nous aimons aussi sa situation contractuelle, il restera avec nous pour les trois prochaines années», a fait valoir Shero.