/finance/homepage

Bientôt des trains routiers carboneutres pour la Côte-Nord

TVA Nouvelles

Un nouveau camion 100% électrique va bientôt circuler sur les routes de la province afin d’approvisionner les industries de la Côte-Nord en gaz naturel liquéfié, a appris TVA Nouvelles.

Il s’agit d’une première en Amérique du Nord selon Cryopeak, qui est derrière ce projet.

Les camions à l’allure futuriste, construits en Utah par la compagnie Nikola, devraient être sur nos routes en 2022. Ils ont entre 1000 et 1800 km d’autonomie grâce à une pile à l’hydrogène, une technologie peu affectée par le froid.

Le directeur général de l’entreprise britanno-colombienne qualifie ce système de transport de «très innovant».

«Depuis trois ans, notre équipe d’ingénieurs à Vancouver a élaboré un tout nouveau moyen de transport qui est le bitrain, qui va permettre de transporter 20 % plus de volume que par la méthode traditionnelle, voire 42 % de plus qu’un conteneur cryogénique», explique Sylvain Lambert, directeur général pourl’est du canada chez Cryopeak.

Sur un horizon de cinq ans, on vise un investissement de 50 M$, la création de dizaines d’emplois et la mise sur route d’au moins 75 camions, autant des citernes que des remorques.

«De toute façon, ça va tellement être économique que la plupart des entreprises n’auront pas le choix de le faire parce que, financièrement, ça va être la seule façon de se tirer une marge de profits intéressante, croit Martin Archambault, de l’Association des véhicules électriques du Québec. Le gros des dépenses est associé à l'essence, donc le fait d'avoir un modèle d'affaires basé sur une énergie alternative est hyper intéressant pour elles.»

Le projet devrait éliminer en 20 ans environ 2 millions de tonnes de gaz à effet de serre, soit l'équivalent de 50 000 automobiles de moins sur les routes chaque année.

Gaz naturel liquéfié

Ces camions permettront entre autres de transporter du gaz naturel liquéfié, raffiné à Montréal, vers la Côte-Nord, où il sera utilisé par les industries lourdes qui s’y trouvent, comme Alcoa, Alouette et Arcelor Metal.

Et il devrait y avoir une demande : le gouvernement québécois a dernièrement investi 70 M$ pour que ce secteur industriel passe du mazout au gaz naturel. Quatre promoteurs ont été retenus, dont l’entreprise Cryopeak.

Une usine de la Côte-Nord devrait avoir terminé sa conversion en 2020.

-D'après les informations de Kariane Bourassa

Dans la même catégorie