/regional/quebec/quebec

Un nouveau pont Champlain, pas de troisième lien à Québec

TVA Nouvelles

Pendant qu'à Montréal, les automobilistes profitent du tout nouveau pont Samuel-De Champlain, le pont de Québec continue de rouiller et la congestion ne diminue pas dans la Vieille Capitale.

Le gouvernement Legault a mis le projet de troisième lien sur la voie rapide, mais au fédéral, il faudra attendre après les élections à l’automne pour savoir ce que fera le prochain parti au pouvoir. De leur côté, les conservateurs en font une priorité pour la région de Québec.

«Et c'est clair pour la croissance économique des deux côtés de la rive, on a besoin d'un troisième lien», affirme le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer.

Quant aux libéraux, on ne ferme pas la porte, mais le discours est plus nuancé.

«Au niveau fédéral, nous, ça nous prend d'abord un projet pour voir dans quelle mesure ça pourrait entrer dans les programmes qui sont établis, explique le ministre de l’Infrastructure et des collectivités, François-Philippe Champagne. On a déjà investi 7,5 milliards en investissements en infrastructure au Québec.»

Le gouvernement de François Legault est catégorique: oui pour un troisième lien à l'est, mais ce n'est pas tout le monde qui est d'accord. «Pas par chez nous», répondent certains résidents de l'île d'Orléans.

À Lévis, nombre de citoyens veulent, comme leur maire Gilles Lehouillier, entendre parler de ce projet, en marge des élections fédérales.

Commentaires de gens de Lévis :

«Un troisième lien, ça serait plus fluide.»

«C'est tout le temps bloqué de Lévis jusqu'au pont.»

«Ça prend tellement de temps à aboutir à faire quelque chose, à décider de le faire... Si vous comptez le temps qu'ils prennent...»

La Coalition avenir Québec a précisé au début juin que la forme que prendra le troisième lien sera bientôt dévoilée. L’annonce pourrait bien avoir un impact sur cet enjeu lors des élections fédérales.

-D’après un reportage de Pierre-Antoine Gosselin

Dans la même catégorie