/news/society

Des moustiques plus nombreux que jamais!

TVA Nouvelles

Vous ne rêvez pas. Les insectes piqueurs sont nombreux depuis quelques jours et la situation ne risque pas de s’améliorer. Un expert dresse le portrait de ce qui attend les Québécois cet été.

Selon le microbiologiste Jacques Boisvert, il ne faut pas se surprendre de la prolifération des moustiques sur le territoire : «combinez le printemps pluvieux et les grandes quantités de neige au sol et vous avez des mares à moustiques qui restent en eau très longtemps et qui sont devenues beaucoup plus grosses».

La situation pourrait même s’avérer plus pénible dans les régions davantage au nord qui comptent plusieurs rivières: leur haut niveau d’eau favorise la prolifération des mouches noires.

«Les moustiques, ce n’est que le début», prévient l’expert.

«La balance de la saison ne s’annonce pas plus belle et ça va dépendre du climat», ajoute-t-il, craignant plus d’humidité et de pluies.

Comment se faire moins piquer?

Voici une liste non exhaustive des éléments pouvant transformer un individu en véritable buffet pour les insectes, selon Jacques Boisvert.

Le CO2 : le grand coupable

«Une vingtaine de choses vont aider le moustique à trouver un client. La chose principale va être le dioxyde de carbone qu’on dégage», explique-t-il.

Ce dernier précise qu’une personne plus lourde émettra davantage de CO2 que quelqu’un de moins massif : «une personne qui pèse 250-300 livres va en dégager plus que quelqu’un qui en pèse à peine 100».

Les couleurs foncées 

Le microbiologiste suggère aussi de porter des couleurs pâles ou «froides» (beige, vert pâle, etc.) et d’éviter les couleurs foncées ou «chaudes» (rouge, noir, bleu marin).

«Le bleu marin, c’est extraordinaire pour attirer les moustiques! Si vous avez un party, donnez un gilet bleu marin à quelqu’un que vous n’aimez pas.»

Et l’alcool?

Plusieurs croient toutefois faussement que l’alcool dans le sang joue un rôle pour attirer les insectes: une «légende urbaine», selon l’expert.

«J’ai trouvé une publication [scientifique] qui évaluait 13 personnes ayant bu de la bière 0,5% et qu’on observait quatre heures après la consommation», tourne en dérision Jacques Boisvert.

Ce dernier confirme toutefois que certains groupes sanguins de même que le sang des femmes enceintes attirent davantage les moustiques.

 

Dans la même catégorie