/news/culture

Marc-André Fortin: des projets plein la tête

Yan Lauzon | Agence QMI

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le calendrier estival de Marc-André Fortin pourrait difficilement être plus rempli.

Entre ses participations à l'opéra «Starmania» avec Québec Issime et celles pour la revue musicale «Je reviens chez nous», l'ex-académicien fait partie de «La caravane country» aux côtés de Laurence Jalbert, en plus de proposer des spectacles symphoniques. Il a même trouvé le temps de prendre part à certaines festivités de la Fête nationale!

«Je suis vraiment privilégié d’avoir ce pain-là sur la planche, reconnaît-il. Des fois, je me fais demander "chantes-tu encore?" Je pars à rire parce que je n’ai jamais chanté autant, mais des fois, quand on est moins exposé à la télé ou à la radio, les gens nous oublient un peu, d’une certaine façon... Ils ont juste à aller voir sur mon site internet: il y a une belle série de dates.»

Plusieurs anniversaires

L'année prochaine marquera des anniversaires dont Marc-André Fortin est fier. Cela fera 15 ans qu'il a gagné le concours «Star Académie» et 20 ans qu'il a participé au Festival international de la chanson de Granby.

C'est d'ailleurs en 2000 qu'il a choisi de se faire entendre sur scène. «Ça va faire 20 ans en janvier que j’ai fait mon premier concours de chant – l'Opti-Jeunesse en chanson au Saguenay – et dans la salle, il y avait Marie-Ève et Caroline Riverain, ma blonde. Je me souviens de ce jour-là, de la première fois que je me présentais devant public dans un concours et j’avais gagné le prix du public... Suite à ça, j’ai passé les auditons de Québec Issime.»

L'artiste n'a toutefois pas prévu célébrer de façon particulière ses accomplissements. «L’album que j’ai sorti dernièrement [intitulé «D'où je viens», NDLR], qui est une espèce de compilation de ce que j’ai fait dans les 10 dernières années, c’est un peu pour ça. Et je verrai où ça peut me mener», dit-il.

Maître de son parcours

Fort de deux décennies de métier, Marc-André Fortin fait tout lui-même lorsqu'il est question de sa carrière. Il est conscient qu'il doit s'adapter et proposer de nouvelles avenues. C'est pourquoi il s'amuse avec la pop, mais aussi le rock.

«C’est un milieu qui n’est pas évident tout le temps, qui va vite, qui change vite, il y a beaucoup, beaucoup de monde... (C'est important) de réussir à rester actif dans ça – peu importe que ce soit à la radio ou en show – de continuer à être là, de se renouveler, de lancer de nouvelles affaires et de participer à des projets comme "Je reviens chez nous".»

Malgré tout, il est conscient que son public a besoin de ses assises. C'est pourquoi il a lancé son plus récent effort sur un support physique.

«Ça faisait longtemps et je trouvais ça le fun parce que ce n’est pas tout le monde qui est au numérique. Ça dépend du public auquel tu t’adresses aussi; moi j’ai les deux, mais un public un petit peu plus traditionnel avec les bons vieux CD.»

Depuis la sortie, Marc-André Fortin ne s'impose pas de pression inutile. «J’ai fait 500 copies et je verrai ce que ça va donner. Je le distribue sur mon site internet, en commande seulement, et en show. Il n’est pas sur iTunes en version complète; peut-être que je sortirai cet album au complet sur les plateformes numériques à l’automne. Chaque chose en son temps.»

Toutes les dates du chanteur se trouvent au marcandrefortin.com.