/news/currentevents

Une fuite de gaz force la fermeture de l’aéroport de Saint-Hubert, 200 maisons évacuées

Agence QMI

Les avions qui devaient atterrir à l’aéroport de Saint-Hubert ont dû être détournés, mardi, en raison d’une importante fuite de gaz qui a forcé la fermeture temporaire de l’aéroport, en plus d’entraîner des dizaines d'évacuations.

Une conduite de gaz naturel de six pouces de diamètre a en effet été accrochée par un entrepreneur en début d’après-midi, sur le chemin de la Savane, alors qu’il effectuait des travaux d’aqueduc. La fuite de gaz a finalement été colmatée en soirée, près de huit heures après le bris.

 

La fuite devait d'abord être réparée aux environs de 18 h. «Il y a eu de petites problématiques au niveau d'Energir», a mentionné en entrevue à TVA Nouvelles Michel Huguerot, chef de division au Service de sécurité incendie de Longueuil, pour expliquer ce délai.

Un total, environ 200 résidences ont dû être évacuées. Une trentaine d'enfants se trouvant dans un camp de jour des environs ont aussi dû quitter les lieux, leurs parents étant appelés à aller les chercher.

Qui plus est, une coupure de courant dans le secteur a privé environ 600 clients d’Hydro-Québec d’électricité.

«Sur chaque rue, on prenait des lectures et, lorsqu'il y avait une présence de gaz naturel, on évacuait les résidences», a expliqué Michel Huguerot.

Les pompiers s'affairent en fin de soirée à faire le tour des résidences évacuées, pour s'assurer que tout le gaz s'était dissipé, avant de donner l'autorisation à Hydro-Québec de rebrancher le courant et de permettre aux évacués de rentrer à la maison.

Selon M. Huguerot, les nuages qui assombrissaient le ciel en après-midi retenaient le gaz près du sol. Des témoins habitant dans le secteur ont d'ailleurs confié à TVA Nouvelles avoir senti une forte odeur de gaz.

Personne n’a été blessé lors de cet événement.