/finance/realestate

«Rabais» de 155 M$ US pour la maison la plus chère des États-Unis

TVA Nouvelles

Le manoir, qui détenait autrefois le titre de maison la plus chère des États-Unis, offre maintenant un important rabais afin de trouver un nouveau propriétaire.

Mis en vente en août 2017 pour la somme de 350 millions de dollars américains, le manoir Chartwell est sur le marché depuis lundi à 195 millions de dollars américains, un «rabais» de 155 M$ US en moins de deux ans.

Située dans le quartier Bel-Air de Los Angeles, la résidence de 25 000 pieds carrés comprend 11 chambres à coucher, 18 salles de bain, une salle de bal et une immense cave à vin de 12 000 bouteilles.

Construite en 1933 par l’architecte Summer Spaulding, la propriété compte aussi un terrain de tennis, un aménagement paysager hors de l’ordinaire, une piscine de 75 pieds, ainsi qu’un garage pouvant accueillir jusqu’à 40 véhicules.

Le manoir Chartwell offre également une vue spectaculaire sur Los Angeles et sur l’océan Pacifique.

Les plus vieux se souviendront d’avoir vu la demeure dans la comédie de situation «The Beverly Hillbillies» dans les années 1960 et 1970.

Puis, la résidence avait été acquise pour la somme de 13,5 millions de dollars américains dans les années 1980 par le président d’Univision, A. Jerrold Perenchio, mort au mois de mai 2017 à l’âge de 86 ans.

Dans la même catégorie