/news/society

«Je vais pédaler avec mon petit Alex dans mon cœur» -Julie Marcoux

TVA Nouvelles

Le Tour CIBC Charles-Bruneau a une signification toute particulière cette année pour Julie Marcoux. La journaliste de TVA Nouvelles et cycliste aguerrie pédalera avec en tête son jeune enfant.

 «On se rend compte de comment ça n’a pas de bon sens de voir son enfant malade, de voir son enfant mourir, c’est inconcevable. M’impliquer a une signification encore plus grande pour moi. C’est la première fois que je vais faire le Tour CIBC en tant que maman avec dans mon cœur mon petit Alex qui a neuf mois et qui en santé», souligne Julie Marcoux.

Elle en est à son 6e Tour CIBC afin d’amasser de l’argent dans l’espoir de mettre fin au cancer pédiatrique. Aujourd’hui, Julie pédale avec les cyclistes de Sherbrooke. «J’ai grandi à Bromont, ce sont les plus belles routes du Québec pour rouler quant à moi. Je ne suis pas objective», lance-t-elle avec le sourire aux lèvres.

Chance incroyable

«Je me rends compte comment on est chanceux Jonathan (son conjoint) et moi d’avoir un petit garçon en santé surtout que j’ai été enceinte à 41 ans. Plus on vieillit, plus il y a des risques qu’il y ait une maladie, une malformation. On a une chance incroyable, mais on ne tient rien pour acquis», ajoute Julie Marcoux.

La journaliste espère qu’un jour tous les enfants souffrant du cancer seront guéris. Pour ce faire, la recherche et les spécialistes ont besoin d’argent.

«Chaque dollar fait la différence. Chaque héros (enfant) que l’on a parrainé ces dernières années sont guéris, sont avec leur famille, grandissent, sont en santé. C’est pour ça que l’on pédale aujourd’hui. On parvient à guérir 80, 85% des enfants du cancer grâce à la recherche et à la fondation Charles-Bruneau», soutient Julie Marcoux.

Si vous voulez vous impliquer ou faire un don, cliquez ici.