/regional/troisrivieres/mauricie

Le niveau du fleuve Saint-Laurent est anormalement haut

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Le niveau du fleuve Saint-Laurent est resté anormalement élevé depuis la grave crue printanière, notamment à la hauteur de la Mauricie et du Centre-du-Québec, une situation rarement observée.

Le niveau du lac Saint-Pierre est en ce moment à 1,8 mètre au-dessus de la référence du zéro des cartes, alors qu'il devrait être entre 1,25 m et 1,50 m.

Toute cette eau provient des Grands Lacs. À la mi-juin, la Commission du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent a lancé une opération afin d'abaisser leur niveau.

Les vannes du barrage Moses-Saunders de Cornwall, en Ontario, ont été ouvertes, laissant s'échapper des quantités d'eau record.

«On a commencé autour du 13 juin à laisser aller des débits de 10 400 mètres cubes par seconde», a expliqué Marc Hudon de la Commission du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.

«C'est un seuil record et c'est le maximum qui peut être écoulé présentement», a-t-il ajouté.

L'organisme de régulation des débits indique que l'écoulement provenant des Grands Lacs se poursuivra sur une période de temps se calculant en termes de mois.

Le bassin des Grands Lacs est actuellement considéré comme étant au maximum de sa capacité. Il est difficile d'en faire plus pour ne pas créer d'inondations en aval ni non plus causer de problèmes à la navigation.

À la marina de Maskinongé, on remarque que la saison s'amorce avec beaucoup de retard en raison de l'état du fleuve.

«Les bateaux que vous voyez là, ils n'y étaient pas il y a une semaine. Les quais étaient encore tous alignés sur le côté du canal», a noté Benoit Parent de la Traverse des îles pour bien décrire le retard qu'on subit.

Le niveau du fleuve a surtout pour conséquence d'affecter des zones qui, normalement, sont revenues au sec en juillet.

Aucune habitation ne se trouve heureusement menacée d'être à nouveau inondée.