/regional/sherbrooke/estrie

Une tondeuse à faire rêver!

Amélie Marcoux

 - TVA Nouvelles

Après les aspirateurs intelligents, place maintenant aux tondeuses autonomes! À Sherbrooke, le Faubourg Mena'Sen a fait l'acquisition le mois dernier d'une de ces fameuses tondeuses robotisées.

À cet endroit, comme le terrain est très vaste, couper le gazon est une longue corvée.

Le responsable de l'entretien apprécie donc l'aide précieuse de sa nouvelle tondeuse qui lui permet de sauver quelques heures de travail.

«Un bon deux heures, mais toutes les semaines, ça s'accumule. Si on en a d'autres, ça va être un autre deux-trois heures. C'est un quatre à cinq heures facile», a souligné Gaétan Pouliot.

La tondeuse est munie d'un GPS. Son territoire est délimité par un fil électrique enfoui sous terre. Une fois l'installation terminée, la tondeuse est tout à fait autonome et fait le travail silencieusement. Lorsque la tondeuse détecte qu'il lui reste seulement 20 % d'autonomie, elle revient seule charger sa batterie dans une petite niche.

Un objet de luxe

Si la tondeuse autonome en fait rêver plus d'un, ses ventes sont pourtant encore marginales! C'est que le coût est très élevé: environ 4000 $.

L'entreprise Petits moteurs Fleurimont en a vendu une dizaine depuis l'an dernier. «J'en ai vendu à des particuliers qui ont vraiment de grands terrains et qui ne veulent plus s'asseoir sur le tracteur pour couper le gazon pendant des heures et des heures», a dit le propriétaire de ce commerce de Sherbrooke, Claude Frappier.

Ceux qui ont fait l'investissement ne regrettent pas du tout leur achat, selon lui.