/news/techno

L'influenceur qui campait devant les bureaux de Reitmans gagne sa bataille

Agence QMI

Instagram @momimfine

L’influenceur belge qui accusait Reitmans d’avoir copié sa marque s’est finalement entendu avec la compagnie canadienne, après avoir campé devant ses bureaux montréalais ces derniers jours.

«Reitmans a non seulement décidé de me transférer la demande de marque de commerce pour “Mom I’m Fine” au Canada, mais ils ont aussi convenu de me remettre une indemnité et décidé de soutenir mon projet humanitaire pour construire une école de plastiques recyclés au Mexique!» a annoncé Jonathan Kubben sur son compte Instagram, vendredi après-midi.

Le Belge d’origine mexicaine avait lancé son compte Instagram il y a trois ans, quand il a décidé de tout larguer pour faire le tour du monde. Le concept est simple: à chaque ville qu’il visite, il publie une photo insolite sur laquelle se trouve le slogan «Mom, I’m Fine».

 

Quelques mois plus tard, Reitmans lançait une campagne pour la fête des Mères où on voyait le même slogan écrit dans la même police.

«Déjà le fait qu’ils aient pris mon concept me dérangeait, mais en plus de ça, la vente de mes t-shirts était pour un projet humanitaire. C’est révoltant», s’indignait encore le créateur de contenu la semaine dernière en entrevue avec «Tabloïd».

Après quelques tentatives de régler la situation avec Reitmans, Jonathan avait décidé de venir camper devant le siège social de Reitmans, sur la rue Sauvé, afin de s’assurer d’être vu par l’entreprise montréalaise.

«Artistes, créateurs de contenus, fans de Mom I’m Fine, vous avez rendu cela possible, écrit-il sur Instagram. Il y a eu des milliers de likes, de commentaires, de mentions, de messages privés, des millions de vues et je veux vous dire que chacun d’entre eux m’a donné l’impression de ne pas être seul. Cela m’a donné la force de me battre pour ce en quoi je crois. Unis, nous pouvons réaliser de grandes choses, c’en est une nouvelle preuve.»