/regional/quebec/chaudiereappalaches

«C’est un deuil collectif qu’on a vécu»

TVA Nouvelles

C’était jour de recueillement samedi à Lac-Mégantic, six ans après l'horrible drame qui a ébranlé la communauté dans la nuit du 6 juillet 2013.

Une messe commémorative s'est tenue en après-midi à l'église Sainte-Agnès, sous le thème «Se souvenir pour se reconstruire». Quelque dizaines de personnes y ont assisté.

«Certains ont envie de se recueillir, soutient la mairesse de la municipalité, Julie Morin, en entrevue sur les ondes de LCN. Certains ont envie d'être plus seuls en famille. Et d'autres ont envie de se donner des défis d'être dans l'action et de regarder en avant.»

Six ans plus tard, les plaies sont encore bien vives pour plusieurs citoyens. Au total, ce sont 47 personnes qui ont perdu la vie après le déraillement d'un train de la compagnie Montreal, Maine and Atlantic transportant plusieurs wagons de pétrole. Le déraillement a provoqué une série de violentes explosions qui ont décimé le centre-ville de la localité.

«C’est un deuil collectif qu'on a vécu, ajoute Mme Morin. Tout le monde n'est pas au même niveau, ni à la même place. Il faut tenter de respecter tout le monde là-dedans. Pour certains la reconstruction ne va pas assez vite, et pour d'autres, c'est trop rapide. Alors il faut travailler. Le défi, il est là.»

La mairesse de Lac-Mégantic affirme que la municipalité s’est donné le rôle de consulter les citoyens, de les informer davantage et «de voir la ville comme un levier à plusieurs initiatives citoyennes».

«On sait que plus les citoyens sont impliqués, plus ils sentent le sentiment d'appartenance augmenter, ajoute l’élue. Et c'est ça qui était en train de se passer. C'est une bonne nouvelle.»

Dans la même catégorie