/finance/homepage

Desjardins en fait-elle assez pour rassurer ses membres?

Sébastien Dubois | TVA Nouvelles

L'inquiétude ne diminue pas pour plusieurs clients touchés par la fuite de renseignements personnels chez Desjardins. Une citoyenne de Québec se demande d'ailleurs s'il n'y a pas un lien avec les tentatives d’hameçonnage dont elle a été la cible depuis la semaine dernière.

Maryse Brochu a reçu un appel d'Allemagne où l'on souhaitait valider l'achat fait avec une carte de crédit Visa, sauf que la principale intéressée n'a pas de carte Visa. Elle a ensuite reçu un courriel douteux provenant prétendument de la compagnie Amazon souhaitant confirmer l'ouverture d'un compte. Or Mme Brochu n’a jamais demandé la création d’un tel compte.

Après ces tentatives d'hameçonnage, elle estime que Desjardins n'en fait pas suffisamment pour la rassurer, notamment après avoir parlé avec leur division du vol d'identité.

«Ç’a été extrêmement long avant de pouvoir leur parler soit au moins trois jours. Et pendant ce temps-là on continue de s'inquiéter et je me dis que Desjardins se moque de nous et semble prendre la situation à la légère», mentionne Maryse Brochu.

Un autre citoyen de Québec, David Bowen, voudrait que Desjardins ajoute du personnel dans les Caisses pour rassurer ses clients. L’homme, qui s’occupe de sa mère de 95 ans, n’a ni ordinateur ni adresse courriel. Il affirme être incapable de contacter Equifax pour assurer la protection de ses renseignements personnels.

«Je trouve ça désolant que Desjardins n'appuie pas ses membres plus que ça», précise monsieur Bowen.

Dans la même catégorie