/finance/homepage

Fuite chez Desjardins: les commissaires à la protection de la vie privée enquêtent

TVA Nouvelles et Agence QMI

Le Mouvement Desjardins fera l’objet de deux enquêtes, une au provincial et l’autre au fédéral, concernant le vol de renseignements personnels de millions de ses clients annoncé le 20 juin dernier.

Les enquêtes seront menées d’une part par la Commission d’accès à l’information du Québec et d’autre part par le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada.

«Les enquêtes permettront de déterminer si l’organisation a respecté la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé en vigueur au Québec et la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, la loi fédérale sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé au Canada», ont indiqué les deux organismes dans un communiqué conjoint, lundi.

Les deux ont décidé de collaborer aux fins de ces enquêtes étant donné que Desjardins a des activités au Québec, mais aussi dans d’autres provinces, ce qui fait qu’il est assujetti à la loi québécoise ainsi qu’à la loi fédérale.

Dans la foulée de cette annonce, Jean-Benoît Turcotti, conseiller en communications chez Desjardins, a mentionné que «le Mouvement Desjardins a toujours collaboré avec les différents gouvernements et nous allons continuer de le faire au besoin».

Côté politique, le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a réclamé, lundi, une réunion d’urgence du Comité permanent de la sécurité publique pour discuter de ce vol de données chez Desjardins.

«Cette situation est inacceptable. Il faut que le Comité de la sécurité publique et nationale tienne une rencontre rapidement pour offrir des solutions aux clients de Desjardins afin de protéger leur identité», a dit M. Scheer, ajoutant qu’il souhaite aussi que les élus fédéraux discutent de possibles mesures pour prévenir ce type de vol dans l’avenir.

Desjardins a annoncé le mois dernier que les renseignements personnels de 2,9 millions de ses membres ont été communiqués à des personnes à l’extérieur de l’organisation. Il s'agit des renseignements d’environ 2,7 millions de membres particuliers et de 173 000 membres entreprises, selon des informations fournies par la police de Laval à Desjardins.

C’est un employé de Desjardins qui a accédé à ces données et qui a depuis été congédié.

-Avec la collaboration de Raymond Filion

Dans la même catégorie