/regional/quebec/quebec

Manquements à l’éthique: Émile Loranger plaide coupable

Jean-Luc Lavallée | Le Journal de Québec

Cité à procès pour de nombreux manquements à l’éthique, le maire de L’Ancienne-Lorette a plaidé coupable, mardi matin, à un nombre restreint de chefs d’accusation et s’expose à une suspension de 60 jours.

Les deux procureurs au dossier ont annoncé, d’entrée de jeu, qu’ils étaient parvenus à une entente au terme de négociations.

Ils ont fait une recommandation commune au tribunal sur une peine de 60 jours, alors que s’amorçait la première des quatre journées d’audition prévues au palais de justice de Québec

Me Thierry Usclat, qui présidait l’audition, a annoncé son intention d’étudier la suggestion commune des deux parties avant de rendre sa décision.

L’avocat d’Émile Loranger, Me Gilles Grenier, a précisé que son client avait l’intention de lire une lettre d’excuses lors d’une éventuelle séance du conseil municipal.

En entrevue avec Le Journal, en mars dernier, le maire Loranger avait pourtant clamé son innocence et s’était dit «non-coupable» sur toute la ligne.

Il avait alors annoncé son intention de contester les 14 reproches formulés contre lui par la Commission municipale du Québec.