/news/society

«Un enfant peut se noyer en moins de 30 secondes», rappelle le président de Québec Natation

Véronique Morin

 - Agence QMI

Maschera, boccaglio e pallone in piscina

Stock Adobe

Alors que l'on compte déjà une trentaine de noyades au Québec, le président de Québec Natation et de Services de sauveteurs a rappelé quelques règles de prévention pour éviter d'autres tragédies.

De passage à l'émission «Avocats à la barre» à QUB radio, Richard Bernier a souligné mardi qu'une noyade peut se produire très rapidement et que la vigilance est de mise en tout temps.

«Pour un enfant qui a des petits poumons, ça va encore plus vite, il suffit de 30 secondes», a-t-il affirmé.

«Il faut responsabiliser les gens à surveiller leurs enfants en tout temps», a aussi rappelé M. Bernier.

Par exemple, lors d'une fête d'enfants, il recommande de désigner un responsable de la baignade et d'identifier dès le départ le niveau de natation de chaque enfant.

Il suggère de commencer les cours de natation dès l'âge de 6 mois à 1 an.

Dans la même catégorie