/regional/montreal/montreal

Des collations à partir de déchets alimentaires pour contrer le gaspillage

Béatrice Roy-Brunet | Agence QMI

COURTOISIE STILL GOOD

Une compagnie montréalaise veut remédier au gaspillage de nourriture en créant des collations à partir de déchets alimentaires.

Depuis moins d’un an, la compagnie s’échine à produire des produits basés sur les déchets alimentaires inutilisés par d'autres entreprises montréalaises. «J’ai commencé à développer avec des entreprises qui font des jus pressés à froid. Eux autres prennent des légumes et des fruits et vont presser le jus. Dans le processus, il y a toute la pulpe générée dans cette production-là qu’eux jetaient.»

Une fois la production des entreprises terminée, les résidus alimentaires sont rapidement récupérés par Still Good. «On récupère la pulpe un coup la production terminée, on l’utilise comme un de nos ingrédients de base dans nos collations, a-t-il dit. On a fait le même principe avec la drêche.»

Les biscuits ne sont toutefois pas entièrement composés d'aliments recyclés. M. Rodrigue explique que l’idée est de faire du surcyclage. «C’est de prendre un produit d’une industrie qui n’est plus utilisé et de le réintégrer dans la production d’un produit alimentaire», a-t-il ajouté.

«Un fléau»

Jonathan Rodrigue a constaté la problématique du gaspillage alimentaire alors qu’il créait des programmes pour aider les entreprises à réduire leur production de déchets.

«Le phénomène du gaspillage alimentaire était énorme. C'était un fléau, on retrouvait facilement un bon 35 à 40 % de tout ce qui était produit gaspillé», a-t-il raconté.

Alors qu’il était directeur du développement des affaires de Moisson Montréal, il a constaté que plusieurs ingrédients jetés par les entreprises pouvaient vivre une deuxième vie. «Moi j’ai commencé à réfléchir à créer un modèle d’entreprise qui pourrait adresser ce problème-là.»

Emballages compostables

La compagnie Still Good s’inscrit d'ailleurs dans le courant zéro déchet. Les produits sont disponibles en vrac ou sont vendus dans des emballages entièrement compostables.

«Au niveau de nos valeurs, c’était important de ne pas faire de compromis au niveau des emballages», a-t-il ajouté.

C’est aussi pourquoi les produits sont vendus dans la plupart des épiceries zéro déchet. Certaines épiceries, comme IGA, des cafés, des commerces et les fermes Lufa offrent aussi les collations Still Good.