/news/tele

«Distorsion»: le côté sombre du web à MOI ET CIE

Marc-André Lemieux | Agence QMI

 - Agence QMI

MOI ET CIE continuera de courtiser les amateurs de faits insolites avec «Distorsion», un nouveau docu-réalité qui explorera les bas-fonds du web pour y dénicher des histoires étranges.

Produite par Trinome & filles («911», «Face à la rue») en collaboration avec Québecor Contenu, cette série de 13 épisodes d’une demi-heure est inspirée d’un balado du même titre qu’Émile Gauthier et Sébastien Lévesque alimentent depuis plus de deux ans. Le tandem y discute de conspirations, de phénomènes paranormaux, de disparitions inexpliquées, de légendes urbaines, de cyberintimidation et d’enquêtes non résolues.

Les deux passionnés de technologies (Émile travaille en marketing chez Ubisoft et Sébastien est stratège numérique) poursuivront ce travail au petit écran cet automne. Les tournages de «Distorsion» battent leur plein depuis quelques semaines.

Popularité grandissante

«Distorsion» viendra gonfler une catégorie de programmes qui fonctionnent bien sur MOI ET CIE: les émissions à suspense qui explorent des histoires étranges, comme «Crime obscur», «Ma vie avec un tueur», «Hiver cruel», etc. La série devrait profiter d’une rumeur favorable, puisque les quatre premières saisons du «podcast», concoctées indépendamment, cumulent un million de téléchargements. Un livre est également paru en février aux Éditions de l’Homme.

Cet automne, le balado «Distorsion» s’amènera à QUB radio, qui hébergera sa cinquième saison.