/news/currentevents

Trop d’insouciance sur les plans d’eau

TVA Nouvelles

Alors qu’on recense déjà une trentaine de noyades au Québec depuis le début de l’année, les autorités redoublent de vigilance pour intervenir auprès des baigneurs et des plaisanciers insouciants.

«Ils sont en vacances, donc souvent, ils profitent du bon temps et ils font abstraction de tout ce qui est danger, explique Guillaume Dubé, patrouilleur nautique de la MRC de Memphrémagog.

«La noyade doit partir d'une responsabilisation des gens», ajoute la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault.

Environ 80% des victimes qui ont perdu la vie cette année ne portaient pas de veste de flottaison. Les plaisanciers croient parfois «qu'ils sont de bons nageurs, puis qu'ils sont capables de se débrouiller à l'eau, mais ils ne prennent pas en considération qu'un accident est si vite arrivé», selon Guillaume Côté.

De plus, lorsqu’elles sont portées, les vestes doivent être en bon état. Il ne doit pas y avoir de moisissure, de déchirures, et elles doivent être de la bonne grandeur.

Et même si au Québec, il est permis de boire de l'alcool dans des embarcations nautiques et même en les conduisant, il faut faire preuve de grande prudence.

«Personnellement, je trouve ça dommage que ça soit permis, affirme Sylvain Guay, porte-parole de la Régie de police de Memphrémagog. Souvent, on va faire des patrouilles en fin de soirée, on a un appareil de détection d'alcool avec nous, puis on va aller interpeller les gens, puis on va vérifier leur état. C'est arrivé déjà cette année, il y a eu une arrestation de faite.»

Les policiers appellent donc à la vigilance pour éviter des drames comme ceux qui affligent des dizaines de familles de victimes chaque année.