/finance/homepage

Une carte d’assurance dotée d’une puce pour se protéger contre le vol d’identité?

TVA Nouvelles

Les membres de Desjardins demeurent inquiets à la suite du vol de leurs renseignements personnels. Un certain nombre réclame qu'on change leur numéro d'assurance sociale, mais, le gouvernement fédéral, lui, étudie d'autres options.

Ottawa est ouvert à l’idée d’émettre de nouvelles cartes d’assurance sociale avec une puce intégrée, sur laquelle seraient encryptées les informations personnelles de chaque individu. Les élus reconnaissent que plusieurs aspects du système actuel sont archaïques et qu’ils doivent être modernisés.

«Nous regardons différentes options pour voir ce qui pourrait être fait pour améliorer la protection des données personnelles», affirme le député libéral Michel Picard, qui siège sur le Comité permanent de la sécurité publique et nationale à la Chambre des communes.

«Dans ce contexte-là technologique et de mondialisation croissante, il est important d’avoir une conversation sur comment accroître la sécurité des informations personnelles et la sécurité des gens», ajoute le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Avec une carte équipée d’une telle technologie, il serait très difficile pour les faussaires d’utiliser les données personnelles appartenant à son utilisateur, selon Steve Waterhouse, expert en sécurité informatique.

«Une carte à puce, avec la technologie d’aujourd’hui, complexifierait l’identité de cette carte-là», soutient M. Waterhouse.

Le gouvernement indique toutefois qu’il n’a aucunement l’intention de remplacer les numéros d’assurance sociale des clients de Desjardins qui sont victimes de ce vol massif de renseignements personnels.