/regional/quebec

5 jours pour quitter leur résidence pour aînés

Pascale Robitaille

La nouvelle est tombée lundi matin pour les 35 usagers de la résidence privée le Pavillon Sainte-Thérèse, à Québec : un avis de fermeture leur laissait seulement 5 jours pour quitter les lieux.

Jean Auclair a dû déménager en catastrophe son ex-conjointe cette semaine.

« Elle était paniquée... Comme tout le monde ! C’est déjà difficile avec la maladie et le fait qu’elle ne soit pas trop autonome. C’est arrivé subitement, ce n’est pas facile» raconte-t-il.

La fermeture a été ordonnée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale. La direction nous explique que la santé et la sécurité des usagers sont compromises. Les propriétaires auraient d’ailleurs reçu de nombreux avis au cours des dernières semaines. 

Une longue enquête aurait été menée pour en arriver à cette conclusion.  La compétence du personnel, la distribution de la médication et la négligence des services sont en cause. C’est pour cette raison que le délai pour déménager les résidents est aussi court.

« Ce n’est pas l’idéal, on en est très conscient. On est très préoccupé par leur bien-être. Lundi les conclusions de l’enquête ont démontré que c’était sérieux au niveau de la santé et la sécurité des usagers » explique Nancy Drouin, directrice adjointe au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

De son côté, la direction de l’établissement privé nous répond qu’elle est trop émotive pour répondre à nos questions. Les résidents ont jusqu’à vendredi, 16 h, pour quitter les lieux. Le CIUSSS de la Capitale-Nationale assure que tous les résidents seront relocalisés dans un établissement qui répondra à leurs besoins.

 

Dans la même catégorie