/news/world

Attention à ce parasite résistant lors de vos baignades aux États-Unis

TVA Nouvelles selon CNN

stock.adobe.com

La période des vacances est bien entamée et de nombreux Québécois prévoient partir chez nos voisins du sud. Mais alerte aux baigneurs: méfiez-vous des parasites dans les piscines, ils pourraient vous faire regretter votre petite saucette.

Les autorités sanitaires américaines ont sonné l’alarme dans les derniers jours quant à la présence de parasites dans l’eau qui sont à l’origine d’infections.

Les cas de cryptosporidiose, causés par un parasite communément appelé crypto, sont recensés de plus en plus fréquemment aux États-Unis. Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) estime que le nombre de cas a augmenté de 13% annuellement, entre 2009 et 2017.

Ce parasite d’origine fécale provoque de sévères problèmes digestifs – vomissements, diarrhée et crampes intestinales - qui peuvent persister aussi longtemps que trois semaines et entraîner la déshydratation.

Mais la résistance de ce parasite d’origine fécale est ce qu’il y a de plus inquiétant. «Même dans une piscine adéquatement chlorée, le crypto peut survivre. C’est pourquoi il est tellement important d’éviter la baignade dans ces piscines une fois qu’elles ont été contaminées», a indiqué à CNN la porte-parole du CDC, Radhika Gharpure.

Centers for Disease Control and Prevention

photo tirée du site web du Centers for Disease Control and Prevention

 

La plupart des victimes sont infectées dans les piscines quand ils avalent accidentellement de l’eau contaminée par des excréments humains ou animaux où se trouve le parasite.

La santé publique invite entre autres les baigneurs à bien se rincer avant de se baigner pour garder l’eau de la piscine propre.