/regional/estduquebec/basstlaurent

Des terres agricoles plus accessibles dans la Mitis

Vanessa Limoges | TVA Nouvelles

Les initiatives se multiplient pour lutter contre la dévitalisation en région. Dans la MRC de la Mitis, au Bas-Saint-Laurent, on rendra bientôt certaines terres agricoles plus accessibles, dans l'espoir de pousser de jeunes familles à s'y installer.

Au Québec, construire une résidence en milieu agricole est possible, mais le processus pour y arriver est souvent laborieux. Il n'est pas rare que plusieurs années passent avant qu'un projet soit approuvé.

Ainsi, dans la Mitis, on a décidé de mettre en place un projet qui permettrait aux citoyens d'éviter cette mécanique complexe.

«Une personne qui désire s'établir dans la Mitis, au lieu de faire une longue démarche auprès de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), va pouvoir simplement demander un permis municipal pour se bâtir une maison dans les endroits qui ont été déterminés», a souligné le préfet de la MRC de la Mitis, Bruno Paradis.

En tout, on estime que 500 à 600 résidences pourraient être construites dans les secteurs agroforestiers et les îlots déstructurés de la MRC.

Du développement attendu dans plusieurs municipalités

À Saint-Octave-de-Métis, 97 % du territoire est zoné agricole. Selon le recensement de la MRC de la Mitis, il sera possible de construire approximativement cinq propriétés dans les zones identifiées, ce qui est majeur pour une municipalité d'environ 530 habitants.

«On est un petit milieu, on a une école qu'on veut conserver, on mise sur les jeunes familles, donc d'avoir la possibilité de développer, de façon simple, c'est quelque chose qui n'a pas de prix», a lancé le maire Martin Reid.

Les maires de 15 municipalités concernées ont déjà donné leur aval, les Unions des producteurs agricoles régionale et provinciale aussi. Ainsi, lorsque la CPTAQ ratifiera l'entente, le projet pourra aller de l'avant. La MRC espère que d'ici la fin de l'année 2019, elle pourra commencer à accueillir de nouveaux résidents qui s'installeront en milieu agricole.