/regional/montreal/montreal

EN VIDÉO | Des rats ont envahi leur immeuble à logements

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Les locataires d’un immeuble géré par l’Office municipal de l’habitation (OMH) se plaignent de la présence de rats. Selon ce qu’ils ont rapporté à scoop@tva.ca, les rongeurs ont envahi leur bâtiment.

La vidéo filmée par une famille québécoise d’origine colombienne dans le secteur de l’avenue Coloniale, près de Prince-Arthur et de Bullion, dans l’arrondissement Plateau-Mont-Royal, laisse peu de place à l’interprétation.

 

On y voit les rats déambuler sans gêne via la rampe d’escalier. Ils descendent et montent les étages.

Des rongeurs, c’est le genre de voisins qu’on ne veut pas, se plaint Liliane Vasquez, qui habite là et qui demande aux gestionnaires de l’immeuble d’intervenir pour mettre fin au problème.

Mais les éradiquer relève de l’impossible, admet l’OMH. Son porte-parole, Martin Després, confirme qu’une demande d’intervention a été faite il y a quelques semaines pour l’immeuble du 3625 de l’avenue Coloniale.

Selon M. Després, ce type de problème est souvent attribuable aux travaux de construction réalisés par les entrepreneurs qui creusent des trous dans les rues pour réparer les conduites d’aqueduc et d’égout. Les rats sortent par la rue éventrée et, malheureusement, se réfugient souvent dans les immeubles habités par les citoyens.

L’OMH dit que des exterminateurs sont intervenus sur l’avenue Coloniale. Du poison à rats a été placé près de l’immeuble. Des trous à l’extérieur ont aussi été bouchés pour éviter que les rats s’infiltrent dans l’immeuble.

D’autres interventions sont également prévues au cours des prochains jours.

Enfant mordu au sang

Un immeuble à logements situé au 5810, rue de Louisbourg, dans le secteur Cartierville, à Montréal est devenu au fil des ans le paradis du rongeur.

TVA Nouvelles a obtenu des photos horribles fournies par des locataires qui montrent un rat qui aurait mordu un enfant au sang en s’introduisant dans son lit.

«J’ai paniqué, j’ai crié, j’ai pleuré. Mon bébé était au berceau et a été mordu par un rat», explique Jacqueline.

Morsure rat

GRACIEUSETÉ

 

«Les médecins de Sainte-Justine ont donné des antibiotiques qui n’ont pas bien marché à cause des effets secondaires.»

«Ça fait plus d’un an que c’est suivi par la Ville, que les inspecteurs municipaux sont au courant de la situation, mais il n’y a absolument rien qui a changé», avance Évelyne Bessette du comité logement Ahuntsic-Cartierville.

Rat

GRACIEUSETÉ

 

L’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville dit que le propriétaire de l’immeuble s’est conformé à toutes les exigences de la Ville depuis les 12 derniers mois et qu’une demi-douzaine d’opérations d’extermination ont été menées.

L’arrondissement admet cependant que c’est déplorable de voir le problème persister, mais promet de continuer de suivre attentivement le dossier.