/news/currentevents

Le suspect du délit de fuite habite à deux pas de l’impact

Frédérique Giguère | Journal de Montréal

L’homme suspecté d’avoir commis un délit de fuite après avoir happé une adolescente en scooter, mardi sur la Rive-Nord, habite à moins de 50 mètres de l’endroit où la collision est survenue.

Amy Labelle, 15 ans, a été renversée par un automobiliste vers 23 h à l’angle du chemin Pincourt et de l’avenue Garden, à Mascouche.

Malgré la force de l’impact, le conducteur ne s’est pas arrêté et a poursuivi sa route.

À leur arrivée, les enquêteurs avaient déjà un bon indice pour retrouver le fautif, puisque le miroir de sa voiture était demeuré sur les lieux de l’accident.

Ils n’ont finalement pas eu à chercher bien loin, puisque le propriétaire du véhicule, un homme de 51 ans, vit à moins de 50 m du lieu de l’impact.

Tout indique que le conducteur a même tenté de cacher son véhicule, puisque le Ford Focus blanc 2017 impliqué dans l’accident était stationné complètement au fond de la cour et dissimulé derrière un bateau.

En ambulance

Lorsque les policiers se sont présentés chez le suspect, ce dernier n’aurait pas bien réagi.

Sur place, Le Journal a pu constater qu’une enquêteuse, visiblement agitée, est sortie de la maison en courant et a demandé l’aide d’un collègue. Quelques minutes plus tard, une ambulance est arrivée. Le suspect a été placé sur une civière, puis emmené vers un centre hospitalier.

Questionnée à ce sujet, la police de Mascouche n’a pas été en mesure de divulguer la raison de son transport à l’hôpital, mais indique que ses blessures ne mettent pas sa vie en danger.

Une trentaine de minutes après le départ de l’ambulance, le Ford Focus au miroir manquant et à la carrosserie abîmée a été remorqué. Des expertises seront pratiquées sur le véhicule afin de comprendre ce qui s’est produit.

Nous tairons l’identité du suspect pour l’instant, puisqu’il n’a pas encore été mis en état arrestation.

Il sera arrêté

« Lorsque son état de santé le permettra, il sera formellement arrêté », a indiqué le capitaine André Voyer de la police de Mascouche. Des accusations criminelles de délit de fuite causant des lésions devraient suivre.

Une peine maximale de 10 ans de prison est prévue au Code criminel s’il est reconnu coupable.

Comprendre pourquoi l’homme ne s’est pas arrêté après l’impact sera l’un des points essentiels de l’enquête. Était-il sous l’effet de l’alcool ou de la drogue ? C’est notamment ce que les policiers tenteront de déterminer dans les prochaines semaines.

La famille s’explique mal le geste du coupable

La famille de l’adolescente de 15 ans violemment happée par un automobiliste qui n’a pas daigné s’arrêter, mardi soir, n’arrive pas à comprendre comment quelqu’un peut manquer à ce point d’humanité.

« Ce n’est pas une moufette qu’il a frappée, c’est ma fille, c’est une petite fille, lance Isabelle LeBrasseur, la mère de la victime. Un être humain moindrement censé ne laisse pas un autre être humain pour mort sur le bord du chemin. »

Il était environ 23 h lorsque la jeune Amy Labelle a enfourché son scooter pour rentrer chez elle au terme d’une fête entre amis. Quelques secondes après son départ, un automobiliste l’a violemment heurtée et il a pris la fuite.

Commotion et fractures

« Elle était vraiment en douleur, c’était évident, et elle était tellement sous le choc que j’avais l’impression qu’elle n’entendait même pas ce qu’on lui disait », a rapporté au Journal Monique Hins, une voisine qui est venue lui prêter secours en attendant les ambulanciers.

L’adolescente a été conduite d’urgence à l’hôpital. En plus d’une sévère commotion cérébrale et des dizaines d’ecchymoses qui recouvrent son corps, Amy Labelle a le tibia, la mâchoire et l’os temporal fracturés.

Elle devait d’ailleurs subir une opération hier pour sa jambe, selon sa mère. Heureusement, les graves blessures qu’elle a subies ne mettent pas sa vie en danger.

Saison de soccer à l’eau

Joueuse étoile de soccer, l’adolescente est toutefois bien déçue de constater que sa saison est terminée.

Sa famille a poussé un grand soupir de soulagement lorsque les policiers l’ont informée qu’ils avaient retrouvé le véhicule suspect.

« J’en veux vraiment à cette personne-là, souffle Mme LeBrasseur. Je suis bien contente qu’ils l’aient retrouvée rapidement. »

Les proches d’Amy Labelle espèrent désormais que l’enquête leur permettra de comprendre ce qui s’est produit et de savoir ce qui a poussé l’individu à fuir les lieux.